Assurance : l’achat en ligne voulu par près du tiers des Québécois


Fanny Bourel - 15/03/2018

La réglementation québécoise interdit l’achat d’une assurance de dommages en ligne, mais 27% des consommateurs aimeraient pouvoir acheter leur assurance auto ou habitation sur Internet, indique une étude réalisée par le CEFRIO. Logo du CEFRIO

D’ailleurs, le quart des demandes de soumission d’assurance auto ou habitation sont transmises par Internet.

Environ le tiers des Québécois – 47% chez les 18-34 ans – se servent d’Internet pour faire des recherches sur les options offertes par les compagnies d’assurance. Et 19% d’entre eux ont déjà utilisé des comparateurs en ligne.

Pour avoir des conseils, 32% des répondants se déclarent intéressés à clavarder en ligne avec un représentant ou un courtier. Seule une personne sur 10 est prête à communiquer avec un robot conversationnel.

Pour expliquer leur refus d’obtenir une soumission en ligne, 70% des gens interrogés disent préférer parler à quelqu’un de vive voix.

« Dans un contexte où l’utilisation d’Internet est omniprésente dans la vie quotidienne des Québécois et où les achats réalisés en ligne sont en progression continue, les prestataires de services d’assurance de dommages auto et habitation doivent plus que jamais ajuster leurs stratégies afin d’offrir une expérience client intéressante pour les consommateurs qui utilisent la voie numérique », a indiqué, par communiqué, Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

Lire aussi :

Financement pour une technologie de magasinage des assurances

EquiSoft et Sun Life lancent une application pour conseillers en assurance




Tags: , , , , ,