Applis collaboratives : des Québécois pas convaincus


Fanny Bourel - 06/12/2017

Les Québécois sont loin d’être convaincus par les applications dites « d’économie collaborative », selon une étude sur le numérique dans l’économie réalisée par le fournisseur d’hébergement et infonuagique OVH.

Applications mobiles

Photo : Getty

Selon le « Baromètre OVH de la société numérique », 30 % des gens interrogés placent les applications de type Airbnb ou Uber parmi les plus utiles. Le taux grimpe à 36 % chez les 18-34 ans.

Plus tôt cette année, une étude du CEFRIO avait indiqué que 6 % des Québécois qui possèdent un téléphone multifonction ont utilisé au moins une fois Uber en 2016. Chez les Montréalais, cette proportion s’élève à 10 %.

Toujours selon l’enquête NETendances du CEFRIO, 5 % des adultes québécois ont eu recours à Airbnb en 2016. Et 1 % d’entre eux se sont servis de la plateforme d’hébergement Couchsurfing.

Une étude, menée fin 2015 par le Pew Research Center, a indiqué que 11 % des Américains avaient déjà utilisé un service d’hébergement dit collaboratif comme Airbnb ou HomeAway. Et 15 % d’entre eux avaient déjà fait appel à un service de transport dit collaboratif tel que Uber ou Lyft.

En matière d’applications, les attentes des Québécois se situent plutôt du côté de l’immobilier. En effet, 45 % d’entre eux estiment que l’application la plus utile serait une application permettant de suivre en temps réel l’évolution de la valeur des biens immobiliers.

Lire aussi :

Technologie et travail : impressions divergentes entre les générations

Le transport dit collaboratif demeure émergent

Appel au grand nombre d’Uber via un sondage Léger




Tags: , , , , , , , , , , , ,