Appel « d’intérêt » en infonuagique lancé par Québec

Le CSPQ lance un « appel d’intérêt pour la mise en place d’offres en infonuagique » en matière de messagerie électronique.Logo du gouvernement du Québec

Selon le Centre de services partagés du Québec (CSPQ), il s’agirait d’une « première étape dans l’implantation de l’infonuagique au gouvernement du Québec », dans le cadre d’un « volet messagerie électronique ».

Cet « appel d’intérêt en matière d’infonuagique » viserait l’obtention d’offres de fournisseurs en messagerie électronique ou courriel. Le processus devrait durer un mois et aboutir à la publication d’un « catalogue d’offres de messagerie électronique en infonuagique en avril 2016 destiné à la clientèle du CSPQ », qui agit en tant que courtier de l’État en matière de technologies, et donc d’infonuagique.

Selon le CSPQ, cette « nouvelle » approche tiendrait compte des « particularités de ce modèle de livraison de services ».

Un des objectifs du processus serait de « qualifier les offres en infonuagique du plus grand nombre de fournisseurs possible ». Par la suite, le CSPQ prévoit « sélectionner celle qui sera la mieux adaptée à ses besoins ».

Lire aussi:

Appels d’offres en TI: manque de distance entre élaboration et sélection

Mobilité : contrat de six à dix ans pour Québec auprès de Rogers et Telus

Contrats publics : début des « échanges » avec des « partenaires de l’État »

Que restera-t-il de la commission Charbonneau?

Articles connexes

Le nom du Centre antifraude du Canada utilisé dans une campagne d’hameçonnage

Le nom du Centre antifraude du Canada (CAFC), un organisme qui collige pour la police les rapports de fraude de tous types, est utilisé pour une escroquerie par hameçonnage.

Les escroqueries par hameçonnage réussies ont augmenté en 2021

Le nombre d’escroqueries par hameçonnage sous toutes leurs formes, par exemple par courriel, texte et voix, a fait un bond significatif en 2021, selon le rapport annuel State of the Phish produit par Proofpoint.

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Mordre à un courriel hameçon a mené à une attaque par rançongiciel paralysante en Irlande.

Loi canadienne anti-pourriel : Gap règle pour 200 000 $

L'entreprise de vêtements Gap a accepté un règlement de 200 000 dollars avec le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour avoir prétendument enfreint la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP).

Alithya obtient un mandat ministériel au Québec

Des employés de l'entreprise Alithya conseilleront des équipes de...