L’Alliance numérique signe un protocole d’accord industriel en Chine

L’Alliance numérique et la Chinese Cultural Industry Association signent un protocole qui vise à rapprocher les industries du numérique du Québec et de la Chine.Logos d'Alliance numérique et de la Chinese Cultural Industry Association

L’Alliance numérique, un regroupement industriel québécois qui compte 200 entreprises membres qui sont spécialisées en nouveaux médias et en contenus numériques interactifs, et la Chinese Cultural Industry Association (CCIA), un organisme industriel qui regroupe des entreprises de l’industrie culturelle de la Chine, ont franchi la première étape d’un processus de rapprochement commercial de leurs industries du numérique.

L’accord que les deux parties cherchent à établir, selon l’Alliance numérique, vise « à faciliter, renforcer et construire une coopération durable pour la promotion de la croissance de la culture industrielle qui devient de plus en plus globale. »

Concrètement, l’accord qui pourrait être établi éventuellement entre l’Alliance numérique et la Chinese Cultural Industry Association créerait des opportunités commerciales pour les entreprises de l’industrie du jeu vidéo du Québec et de la Chine. Notamment, les développeurs indépendants du Québec pourraient procurer du soutien aux entreprises de la Chine qui désirent explorer les marchés de l’Occident.

La CCIA a la mission de développer des plateformes interactives internationales pour le compte d’entreprises chinoises, mais aussi la promotion de partenariats et d’échanges entre des entreprises chinoises et des entreprises étrangères aux fins du développement de produit, du talent et de projets.

« La Chine représente le marché le plus important dans le monde en termes d’utilisateurs et de joueurs sur mobile, atteignant près de 300 millions. Ce marché est tellement vaste qu’il est une opportunité de marché incontournable pour les entreprises qui veulent aller à la conquête de nouveaux territoires », déclare Serge Landry, le directeur de l’Alliance numérique, dans un communiqué.

« Pour avoir du succès dans les relations d’affaires avec la Chine, il est indispensable de développer des rapports privilégiés, et c’est pour cela que l’initiative d’accord de l’Alliance numérique permettra de construire ce pont entre les deux cultures », ajoute-t-il.

Le protocole d’accord entre l’Alliance numérique et la CCIA a été paraphé au bureau du Québec à Pékin, dans le cadre d’une mission commerciale et politique du gouvernement du Québec dans l’Empire du Milieu.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Un intrus chez Amnistie Internationale Canada était dans le système depuis 17 mois avant d’être détecté

Selon un responsable de l’organisation à but non lucratif, un prétendu cybercriminel chinois était dans le système informatique d'Amnistie Internationale Canada depuis 17 mois avant d'être détecté.

Les grandes entreprises de télécommunications canadiennes conviennent d’un accord en cas d’urgence

Les grandes entreprises de télécommunications ont convenu d'un accord de mesures d'urgence en cas de panne à la suite de la panne de Roger en juillet, a révélé l'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, dans un communiqué hier. 

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

Vol majeur de données sur un milliard de Chinois non confirmé

Les experts en cybersécurité ne peuvent toujours pas confirmer les affirmations d'une personne vendant ce qu'elle prétend être des bases de données d'informations sur un milliard de résidents chinois supposément volées au service de police de Shanghai.

Fonds d’intelligence artificielle pour le Nouveau-Brunswick

L’adoption de l’intelligence artificielle et de ses capacités par des entreprises du Nouveau-Brunswick sera accélérée par des programmes de recherche appliquée, de formation de compétences et de mobilisation des industries.