Adobe CS4 : la création en évolution


Jean-François Ferland - 02/10/2008

Adobe dévoile les principales nouveautés des composantes de la suite de création CS4. L’amélioration des interfaces, de la gestion des contenus et du flux de travail, l’ajout de fonctions de simplification ou d’automatisation et le recours aux services Web caractérisent cette nouvelle mouture.

Adobe a récemment présenté aux médias les nouveautés de la suite de création CS4, qui sera commercialisée au cours du mois d’octobre.

L’éditeur de logiciels, en premier lieu, a apporté des modifications au cadre d’application de l’ensemble des logiciels de la suite CS4. Notamment, l’éditeur a ajouté des configurations d’espaces de travail accessibles par un menu, le recours aux onglets pour naviguer dans les fichiers ouverts ainsi que le partage des objets et des fichiers par « glisser et déposer » sur les onglets. On note aussi l’addition d’une barre d’outils au haut de la fenêtre qui facilite l’accès à des fonctions courantes.

Photoshop CS4

Dans l’outil d’édition de photographies Photoshop CS4, Adobe a ajouté le recours au processeur graphique de l’ordinateur, ce qui facilite le rendu des images lors des zooms et permet la rotation à l’écran du canevas. Également, des panneaux qui centralisent les ajustements et les masques applicables à une image ainsi que le recours à un arrière-plan gris facilitent le travail multitâche. L’outil Camera Raw, qui sert à la modification non destructive d’images en format RAW, est doté d’un pinceau d’ajustement et de filtres de gradient pour la retouche de portions d’une image.

La version Extended du logiciel est dotée de fonctions liées à la modélisation 3D comme la rotation, la production de coupes en biais, le masquage de portions d’images, la modification de l’éclairage, la production de modèles en 3D à partir d’images en tons de gris et la réalisation d’animations.

Une fonction impressionnante est l’outil de modification de l’échelle d’une image tout en préservant la proportion originale d’éléments définis à l’aide d’un outil de lasso. Lors d’une démonstration, la photo d’une plage a été étirée alors que des surfeurs à l’avant-plan ont conservé leurs proportions originales. Également, une fonction de macrophotographie aligne en couches et fusionne plusieurs photos d’une même scène qui ont été prises à diverses expositions ou focales, afin de produire une image très nette.

Illustrator CS4

L’outil de dessin Illustrator CS4 a été bonifié d’un outil de création de multiples maquettes contenues dans un même fichier, d’un outil de visualisation des séparations de couleur et d’une capacité d’édition des caractéristiques d’un objet à partir du panneau Apparence, à l’aide d’attributs partagés.

Les combinaisons de styles graphiques ont été améliorées alors que de nouveaux styles prédéfinis et un visualisateur en vignette ont été ajoutés. L’édition du masque d’une image peut être réalisée en n’affichant que la portion visible. Un outil de définition de l’opacité d’une couleur dans un dégradé, un outil d’édition du dégradé d’un objet et un outil de dessin de traits vectoriels nets font également partie des nouveautés.

InDesign CS4

L’outil de mise en page pour les documents imprimés et numériques InDesign CS4 permet de définir des styles de transitions entre les pages des documents électroniques en format SWF ou PDF, tout comme d’exporter des documents vers l’outil d’adaptation Flash Professional CS4 à l’aide du format propriétaire XFL. L’interface du panneau Liens, qui contient les fichiers utilisés dans un document, peut être personnalisée.

Une fonction de texte conditionnel permet de produire plusieurs versions d’un document en cachant de portions de texte ou en utilisant des versions alternatives. Une fonction de références croisées automatise des modifications dans un document lorsqu’un élément est changé ou déplacé. Une autre fonction permet l’ajout automatique de pages additionnelles à un document selon la longueur conditionnelle d’un texte, selon les versions du document. Des guides facilitent le positionnement relatif des éléments dans une page en fonction de proportions, alors qu’une fonction d’inspection en direct pendant la création du document signale des problèmes potentiels au niveau de la production.

Flash CS4

Dans l’outil de création d’animations Flash CS4, il est dorénavant possible de modifier l’animation en fonction de l’objet, soit en appliquant des interpolations aux objets distincts et non aux images clés et en modifiant le trajet des animations à l’aide de courbes de Béziers. Un outil d’ossature permet de morceler un dessin en sections et de définir des points de repère afin de réaliser une animation automatisée.Un éditeur des déplacements et des réglages prédéfinis ont été ajoutés au logiciel.

Les images 2D peuvent être animées par rotation selon trois axes (X,Y, Z), alors que des symboles peuvent être appliqués en modélisation procédurale à l’aide d’outils comme l’aérographe (spray brush). Un panneau permet l’ajout aux contenus des métadonnées en format XMP. Des contenus interactifs peuvent être conçus à l’intention des postes de travail à l’aide du moteur d’exécution AIR qui est dédié à l’exploitation d’applications Web enrichies consultables sans fureteur.

Autres ajouts et services Web

Adobe a également donné un aperçu d’améliorations apportées à d’autres logiciels de création de la série CS4. Par exemple, le gestionnaire de contenus Bridge CS4, qui comporte des améliorations de performance, de classement et de visualisation, permet de recourir à des espaces de travail fondés sur les tâches et de créer des galeries Web en formats HTML ou SWF.

Le logiciel d’enregistrement vidéo sur disque dur OnLocation CS4 tire profit d’une interface normalisée comme celles d’autres logiciels de l’éditeur. Le logiciel, qui fonctionne dorénavant sur les plates-formes Mac OS et Windows, compte parmi ses modifications le recours aux métadonnées XMP, la création de multiples prises peuplées de métadonnées et l’ajout de marqueurs de commentaires.

L’éditeur sonore Soundbooth, pour sa part, utilise un format de fichier nommé ASND (Adobe Sound Document) pour partager des éléments sonores avec d’autres logiciels de la suite CS4. La nouvelle version supporte de multiples pistes, facilite des ajustements et des corrections pour le volume et alloue l’édition à l’aide d’une représentation visuelle d’une trame sonore et d’outils similaires à ceux de Photoshop, par exemple pour rendre inaudible la sonnerie d’un téléphone. Une nouvelle fonction, nommée Speech Search, convertit le son en texte à des fins d’édition et de production de métadonnées. Cette fonction, qui aurait un taux de réussite de 86 %, est munie d’un moteur adapté pour le français au Canada.

Adobe a également annoncé de nouveaux services Web qui sont accessibles à partir de certaines applications. Par exemple, le service en ligne Kuler, accessible par le biais d’un panneau dédié, permet de produire ou télécharger des combinaisons de couleurs à partir d’un site Web dédié. Connect Now est un service gratuit qui permet à un utilisateur de n’importe quelle composante de CS4, par l’activation de la fonction « Share my Screen », d’en partager le contenu à l’écran avec deux autres personnes qui utilisent des fureteurs compatibles au format Flash. Le service permet aussi d’utiliser une caméra Web, le courrier électronique, le transfert de fichiers et un tableau blanc pour faciliter l’interaction.

Liste de souhaits

Interrogé à propos du processus de détermination des ajouts fonctionnels à incorporer à une nouvelle version d’un produit, Colin Smith, architecte de solutions chez Adobe Canada, explique que de nouvelles fonctions peuvent nécessiter de quatre à cinq versions avant d’aboutir à un résultat satisfaisant. Certaines peuvent être développées et mises à l’essai en six mois, alors que d’autres demandent des années. Les suggestions proviennent d’utilisateurs, mais aussi des employés du groupe de travail Advanced Technology Group dont la mission est d’inventer des fonctions.

« Nous compilons une liste de souhaits, qui remplit plusieurs pages et nécessiterait des décennies de travail à accomplir, à partir de laquelle nous commençons la conception de chaque nouvelle version de chaque application. Nous priorisons chaque élément de cette liste en établissant les coûts et le temps requis, ainsi que son importance pour les utilisateurs », explique-t-il.

« Un ajout qui nécessiterait cinq ingénieurs et deux ans de travail, pour 2 % des clients? Zoom! Elle dégringole dans la liste. [Au contraire] dès que nous avons envisagé le recours au processeur graphique, une grande quantité de bénéfices est apparue. Cela constitue un élément aigre-doux chez Adobe, parce qu’une idée se retrouve dans cette liste et parfois descend, descend et descend jusqu’à ce qu’on en dise… À la prochaine version! »

Les nouveaux logiciels seront offerts à l’unité ou bien en quatre suites qui porteront les noms de Design Premium, Web Premium, Production Premium et Master Collection, qui auront en commun les logiciels Photoshop, Illustrator, Flash, Fireworks (pour la conception Web), Acrobat 9 Pro et Bridge. Les prix canadiens n’ont pas encore été établis, mais des rabais de mise à niveau seront offerts aux utilisateurs de versions différentes des produits et des suites d’Adobe.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Quatre logiciels pour vous assister dans vos tâches CorelDraw X4, excellente ressource d’édition graphique pour une entreprise Dell veut simplifier la complexité Des produits et des services d’ici et d’ailleurs




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+