Academos mise sur un réseau social d’orientation scolaire et professionnelle

Academos exploite depuis peu un réseau social où quelque 2 600 mentorats aideront les Québécois de 14 à 30 ans à établir leurs projets de vie professionnelle.Logo d'Academos

Academos, un organisme voué au mentorat à caractère scolaire et professionnel auprès des adolescents et jeunes adultes du Québec par le biais des technologies de l’information, opère depuis trois semaines un réseau social qui permet participants d’interagir avec des mentors et entre eux sur des sujets qui ont trait à l’école et à la carrière.

Le réseau social d’Academos, où les participants gèrent un profil et établissent des liens, permet aux mentors et aux jeunes Québécois de 14 à 30 ans d’amorcer et participer à des discussions sur des thèmes liés au cheminement scolaire et professionnel dans des pages de groupes d’intérêts. Également, les jeunes adolescents et adultes peuvent établir des liens entre eux, créer un portfolio et relever des « défis » dans la plateforme sociale.

Le réseau social, qui est gratuit, est doté d’une interface qui est optimisée pour une utilisation sur un appareil mobile comme un téléphone intelligent ou une tablette numérique.

Complémentarité sociale

Catherine Légaré, présidente et fondatrice d’Academos, explique que l’organisme a amorcé il y a deux ans une analyse de sa plateforme existante et des autres outils qui existent sur Internet pour l’accompagnement des jeunes dans leurs choix d’ordre scolaire et d’ordre professionnel. « Nous avons constaté qu’il n’existait pas de moyen d’établir des liens en réseau avec des gens du milieu du travail », indique-t-elle.

Mme Légaré souligne que la tenue de groupes de discussion avec des jeunes a permis à Academos « d’en apprendre beaucoup » et d’établir les orientations du réseau social. Elle ajoute que la nouvelle plateforme, qui permet la communication d’un à plusieurs, est un complément à la plateforme existante de mentorat de l’organisme qui sert à la communication d’un à un entre un mentor et un jeune.

« La formule “d’un à un” reste, alors que des sujets “professiopersonnels” peuvent être traités ailleurs que dans des groupes de discussion », déclare Mme Légaré.

Par ailleurs, Mme Légaré confirme que les mécanismes de sécurité qui servent à l’encadrement de l’utilisation de la première plateforme de cybermentorat d’Academos seront mis en application sur la nouvelle plateforme à caractère social. Ainsi, les échanges sont surveillés, les sujets sont réorientés s’il y a une déviation de la conversation, des mécanismes de filtrage sont appliqués aux discussions en groupe et une fonction permet le signalement d’une situation inappropriée.

Intérêt croissant

En trois semaines d’utilisation, le réseau social d’Academos compte déjà 2 000 jeunes participants et la publication d’une centaine de messages par des mentors. Aussi cinquante nouveaux mentors et quelque 260 intervenants du milieu scolaire ont adhéré à la nouvelle plateforme.

Mme Légaré espère que le nouveau réseau social d’Academos intéressera un grand nombre de personnes parmi les quelque 60 000 jeunes de 14 à 30 ans qui fréquentent la plateforme originale de cybermentorat de l’organisme. Également, elle souhaite que l’approche interactive incite des travailleurs et des professionnels à joindre l’équipe des mentors. « En trois semaines, nous avons recruté 50 nouveaux mentors, ce qui est beaucoup! », indique-t-elle.

Le projet de réseau social d’Academos a fait l’objet d’une campagne de sociofinancement http://www.directioninformatique.com/academos-cybermentorat-mise-sur-le-sociofinancement/25636 au printemps 2014. Plus de 16 000 dollars ont été recueillis dans le cadre de l’initiative, dont l’objectif initial était de 15 000 dollars. Également, l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI), la Fondation Alcoa, Mirego, la Société de développement économique Ville-Marie (SDEVM) et TELUS ont contribué à l’établissement de ce réseau social.

Dans nos archives :

Relève : Partenariat entre le Réseau Action TI et Academos
Les TI au service d’une visionnaire
Academos: les TI au service du cyber-mentorat

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Lighthouse Labs suit les cheminements de carrière de ses anciens élèves dans un nouveau rapport

L'entreprise canadienne de formation technologique Lighthouse Labs a publié cette semaine son rapport sur le cheminement de carrière 2022 qui examine comment les anciens élèves se sont comportés depuis l'obtention de leur diplôme entre 2014 et l'année dernière.

Balado Hashtag Tendances, 17 mars 2022 — Québec veut plus de numérique en éducation; et plus

Balado Hashtag Tendances, 17 mars 2022 — Québec veut plus de numérique en éducation; Promotion du numérique dans le milieu communautaire; et plus.

Cinq formations pour briser l’inégalité entre les sexes dans le secteur des technologies

L’industrie des technologies est l'une de celles qui connaissent la croissance la plus rapide au monde, mais les femmes y demeurent sous-représentées.

Détecter le plagiat avec Google

Google veut faciliter la détection du plagiat. Le géant du Web a annoncé mercredi le lancement d’Assignments, une version mise jour du logiciel CourseKit destinée aux enseignants.

AWS lance des formations en ligne en infonuagique

Amazon Web Services, la filiale d’Amazon qui se spécialise en infonuagique, a mis en ligne la semaine dernière douze parcours en français de cheminements de carrière liés à des emplois dans le domaine de l’infonuagique.