50 % des PME affirment que le réseau mondial de paiement les a aidées à traverser la pandémie

Mastercard publiait récemment un rapport intitulé « 2022 Borderless Payments Report », qui souligne les défis des petites entreprises et leur recours aux paiements transfrontaliers pour rester à flot pendant la pandémie. Trois mille petites et moyennes entreprises (PME) du monde entier ont été interrogées.

Selon le rapport, 67 % des PME interrogées au Canada ont déclaré que la pandémie avait modifié leur modèle d’affaires pour toujours, 36 % craignant toujours de ne jamais atteindre les niveaux de revenus d’avant la pandémie. Cinquante pour cent ont déclaré que les paiements transfrontaliers les avaient aidés à survivre à la pandémie, tandis que 29 % ont indiqué qu’ils auraient abandonné sans les virements électroniques des entreprises internationales, faisant des paiements transfrontaliers la clé de la croissance des entreprises après la pandémie.

Cependant, les virements électroniques présentent encore certains défis, étant donné le traitement tardif et difficile à suivre des paiements, ce qui les rend vulnérables à la fraude. Trente et un pour cent des PME ont exprimé leur frustration face au manque de transparence sur les frais de change et les transactions.

Mastercard Cross Border Services indique que le rapport fournit des conseils pour aider les fournisseurs de paiements transfrontaliers à éduquer les utilisateurs, à élargir les options de paiement, à accélérer les transactions et à améliorer la tarification tout en améliorant la transparence et en renforçant la sécurité.

« Alors que les entreprises canadiennes reconnaissent le potentiel d’expansion à l’étranger grâce à la transformation numérique, il est essentiel que les institutions financières disposent des bonnes solutions transfrontalières pour les soutenir », a déclaré Ramesh Jayakrishnan, vice-président, nouvelles plateformes de paiement de Mastercard. « Les systèmes de paiement transfrontaliers doivent devenir plus rapides, économiques et plus sûrs. »

Le rapport complet (en anglais) peut être consulté ici (inscription requise).

L’article original (en anglais) peut être consulté sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Ashee Pamma
Ashee Pamma
Ashee est rédactrice pour IT World Canada. Elle a obtenu son diplôme en communication et études médiatiques à l'Université Carleton à Ottawa. Elle espère devenir chroniqueuse après d'autres études en journalisme. Vous pouvez lui envoyer un courriel à apamma@itwc.ca.

Articles connexes

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

Shopify licencie 10% de ses effectifs mondiaux

Shopify licencie 10% de sa main-d'œuvre mondiale, rejoignant des dizaines d'autres entreprises technologiques et non technologiques qui gèlent l'embauche et réduisent le personnel à la lumière du ralentissement de la croissance.

L’accès au talent, principal frein à la croissance du secteur technologique

L’Association Québécoise des Technologies (AQT) révélait la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de 329 dirigeants d’entreprises technologiques du Québec. Le principal constat de l’étude est que, après deux ans de pandémie, bien que les entreprises du secteur aient été en mesure de maintenir leurs activités et leurs profits, l’accès au talent constitue actuellement le principal frein à leur croissance.

La satisfaction à l’égard des banques et de leurs applications de cartes de crédit en baisse

Une série d'études menées par JD Power auprès d'utilisateurs d'applications mobiles et en ligne de banques et de cartes de crédit au Canada a révélé qu'une combinaison d'un stress financier accru de la part des consommateurs et d'un manque de personnalisation des canaux numériques a entraîné une diminution année après année du nombre de clients et de leur satisfaction dans la plupart des canaux numériques évalués.

Portrait de l’industrie de la consultation en TI selon l’AQIII

C’est cette semaine que l’Association québécoise des informaticiennes et informaticiens indépendants (AQIII) publiait son portrait annuel de l’industrie de la consultation en TI. C’est le résultat d’une enquête menée auprès de 433 consultants indépendants en TI de tous les horizons ayant répondu au sondage de l’AQIII.