25 ans de sites Internet .CA

Le premier site Internet doté d’un suffixe .CA a vu le jour il y a déjà 25 ans.

Le 14 mai 1987, Jon Postel, administrateur de l’Internet Assigned Numbers Authority (IANA), a officiellement délégué le domaine de premier niveau .CA à John Demco de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC).

M. Demco et un groupe de bénévoles ont géré le registre pendant 13 ans. Depuis 2000, le registre des noms de domaine .CA est régi par l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI), un organisme sans but lucratif.

L’ACEI rappelle qu’en 1987, Internet était à des années lumières de ce qu’il est aujourd’hui : « Les Canadiens en ligne étaient rares, et jusqu’en 1990, seuls les gouvernements et le milieu universitaire accédaient à l’enregistrement de domaines .CA. Le tout premier nom de domaine .CA a été enregistré en 1988 par l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. À présent, le .CA fait partie intégrante du paysage économique et social canadien », soutient l’organisme dans un communiqué.

De 1987 à 2000, les bénévoles de l’UBC ont enregistré près de 60 000 noms de domaine. Selon l’ACEI, plus de 1,9 million de noms de domaine .CA sont actuellement enregistrés, et le registre des noms de domaine canadien occupe le 14e rang au monde en importance. Au cours des cinq dernières années, son taux de croissance s’est classé au 4e rang mondial.

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’avril 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Starlink introduira un plafond de données au Canada et aux États-Unis

Le service Internet par satellite Starlink comportera un plafond de données pour les utilisateurs canadiens et américains à partir de décembre 2022, a annoncé la société dans des courriels à ses abonnés.

L’ACEI annonce une protection hors réseau pour son pare-feu DNS

L'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) a annoncé une nouvelle extension pour son service de pare-feu DNS. Celui-ci inclut désormais une protection hors réseau pour les utilisateurs qui ne sont pas connectés à leurs réseaux d'entreprise.

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».