20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu’à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Ces projets permettront le déploiement de l’accès sans fil mobile de quatrième génération (aussi connu sous le nom de LTE ou LTE-A) le long de 425 kilomètres de routes et d’autoroutes au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador. Par ailleurs, ils contribueront à l’amélioration de l’accès Internet et sans fil mobile qui profitera à 2250 ménages dans 35 collectivités, dont cinq collectivités autochtones et une de langue officielle en situation minoritaire.

Jusqu’à d’aujourd’hui, le Fonds pour la large bande a engagé quelque 226,5 millions de dollars pour améliorer les services à large bande offerts à 205 collectivités, représentant environ 32 655 foyers.

Les fonds seront attribués aux fournisseurs de services suivants :

  • Bell Canada (Manitoba)
  • Bell Mobilité Inc. (Manitoba et Québec)
  • Sichuun Inc., avec Naskapi Imuun Inc. et Redline Communications Inc. (Québec et Terre-Neuve-et-Labrador)
  • Sogetel Mobilité Inc. (Québec)
  • TELUS Communications Inc. (Québec)

Afin de recevoir le financement, les bénéficiaires doivent préparer un énoncé des travaux détaillé pour chaque projet, qui comprend les échéanciers et les coûts, lequel doit être approuvé par le CRTC. La construction de la plupart des projets annoncés aujourd’hui débutera à la fin de l’année 2022 ou au début de l’année 2023.

« Depuis la première annonce de financement du Fonds pour la large bande en 2020, des services Internet et téléphoniques de meilleure qualité et plus rapides sont offerts à davantage de collectivités et de ménages et sur un plus grand nombre de routes. Ces services constituent une partie importante de l’infrastructure de sécurité publique du Canada. Nous sommes fiers que notre Fonds pour la large bande aide à brancher plus de personnes et qu’elles se sentent plus en sécurité sur la route. Les collectivités et les régions qui ont un grand besoin de services d’accès sans fil mobile et Internet à large bande profiteront des nouveaux projets annoncés aujourd’hui », a déclaré Ian Scott, président et premier dirigeant du CRTC dans un communiqué.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à rlaruelanglois@directioninformatique.com.

Articles connexes

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

Le CRTC ordonne à Rogers d’expliquer la panne de son réseau

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a ordonné à Rogers Communications de fournir une « explication complète » de la panne de réseau survenue le 8 juillet.

Les fournisseurs d’accès Internet devront bloquer les réseaux zombie

L'organisme de réglementation des télécommunications du Canada créera un mécanisme que les fournisseurs de services Internet devront utiliser pour bloquer les réseaux zombie porteurs de logiciels malveillants.