1,3 milliard de travailleurs mobiles en 2015, prévoit IDC

La firme IDC s’attend à ce que 37,2 % des travailleurs de la planète utilisent des appareils informatiques mobiles dans le cadre de leur travail dans trois ans.

La firme de recherche américaine IDC envisage que la plus importante croissance du nombre de travailleurs mobiles ait lieu dans la région de l’Asie et du Pacifique (sans le Japon), soit de 601.7 millions de personnes en 2010 à 838,7 millions de personnes en 2015. Il s’agirait alors d’une augmentation de 39,3 % ou 237 millions de personnes en cinq ans.

Selon IDC, cette augmentation serait attribuable en majorité à la grande population et à la forte expansion économique des deux pays les plus populeux de la planète, soit la Chine et l’Inde.

Dans la région de l’Afrique, de l’Europe et du Moyen-Orient, le nombre de travailleurs mobiles pourrait passer de 186,2 millions de personnes en 2010 à 244,6 millions de personnes en 2015, soit une augmentation de 31,3 % ou 58,4 millions de personnes en cinq ans.

En Amérique (États-Unis, Canada et Amérique latine), le nombre de travailleurs mobile pourrait passer de 185,2 millions de personnes en 2010 à 212,1 millions de personnes en 2015. Il s’agirait alors d’une progression de 14,5 % ou 26,9 millions de personnes en cinq ans.

En 2010, c’est au Canada et aux États-Unis qu’on aurait trouvé 75 % de l’ensemble des travailleurs mobiles de la région de l’Amérique telle que définie par IDC.

Enfin, IDC s’attend à ce que le marché du Japon fasse l’objet d’un déclin annuel moyen de 0,2 % du nombre de travailleurs mobiles entre 2010 et 2015, en raison de la diminution de la population du « pays du soleil levant » au cours des prochaines années. Le Japon pourrait compter 36,8 millions de travailleurs mobiles en 2015, ce qui équivaudrait à 64,8 % de l’ensemble des travailleurs du pays.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.

Plus de 7,5 G$ de Québec pour « inventer, développer, commercialiser »

Le gouvernement du Québec annonce la Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation 2022-2027 sous le thème « Inventer, développer, commercialiser ».

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Le gouvernement du Québec annonce aujourd'hui l'octroi d'un financement de 50 M$ afin de déployer un service Internet haute vitesse par satellite de Starlink dans quelques 10 000 foyers québécois pour lesquels une connexion directe n’est pas possible.