Zerospam mise sur l’intelligence artificielle


Fanny Bourel - 25/05/2017

L’entreprise montréalaise Zerospam Sécurité, qui se spécialise en sécurité du courriel en mode infonuagique, lance un projet d’apprentissage automatique, grâce au soutien du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC).Logo de Zerospam

Ce financement va permettre à Zerospam de recruter quatre chercheurs, qui utiliseront l’intelligence artificielle afin d’améliorer la détection des spams et des autres courriels nuisibles.

Avec ce projet d’une durée de deux ans, Zerospam souhaite notamment offrir une plus grande protection contre des menaces comme les rançongiciels et le harponnage.

Le professeur Alain Tapp, membre associé du MILA, sera impliqué dans le projet. L’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA) fait partie de l’Université de Montréal. Il est dirigé par le professeur Yoshua Bengio, une sommité en intelligence artificielle. En novembre dernier, le MILA a reçu une bourse de 4,5 millions de dollars de la part de Google.

« Ce projet est un (…) exemple de collaboration entre industriels et universitaires dans le domaine des applications pratiques de l’apprentissage automatique, un secteur extrêmement prometteur pour Montréal », a indiqué, par communiqué, David Poellhuber, chef de l’exploitation de Zerospam.

Lire aussi :

Lancement d’Element AI, un incubateur en intelligence artificielle

100 M$ dans un projet de grappe en intelligence artificielle

Être ou ne pas être de l’intelligence artificielle




Tags: , , , , , , , , , , , , ,