Yahoo congédie sa chef de la direction


Jean-François Ferland - 07/09/2011

Yahoo montre la porte à Carol Bartz, qui dirigeait l’entreprise depuis deux années et demie. Un analyste croit que l’entreprise pourrait être mise en vente sous peu.

Yahoo, l’éditeur Internet qui a été un des pionniers dans le domaine des répertoires et de la recherche sur la Toile, a mis fin à l’emploi de sa principale dirigeante, Mme Carol Bartz. Mme Bartz a été remplacée de façon intérimaire par Timothy Morse, l’actuel responsable des finances de l’entreprise.

Dans le communiqué annonçant le congédiement, le président du conseil d’administration de Yahoo, Roy Bostock, a remercié Mme Bartz pour son implication au sein de Yahoo « durant une période critique de transition dans l’histoire de la compagnie, face à une toile de fond macro-économique qui était pleine de défis. »

Mme Bartz avait été nommée chef de la direction de Yahoo en janvier 2009, après avoir occupé les postes de présidente du conseil d’administration et de chef de la direction chez l’éditeur de logiciels de conception Autodesk. Elle avait travaillé auparavant chez 3M, Sun Microsystèmes et Digital, et occupé des fonctions chez Cisco et sur les conseils d’administration des entreprises Intel et NetApp. Lors de sa nomination à la tête de Yahoo, Mme Bartz avait remplacé le cofondateur de l’entreprise Jerry Yang.

Dans le communiqué qui avait été pulié lors de son embauche en 2009, Yahoo avait indiqué que Mme Bartz avait contribué à faire croître les revenus d’Autodesk de 300 millions de dollars américains à 1,5 milliard de dollars américains. Roy Bostock avait indiqué que Mme Carol Bartz mènerait Yahoo « dans sa nouvelle ère de croissance ».

Or, Yahoo a plutôt produit des résultats financiers décevants durant le règne de Mme Bartz. Le premier trimestre de l’année 2011, qui a pris fin le 31 mars dernier, s’était soldé par des revenus de 1,06 milliard de dollars américains, en baisse de 6 % d’année en année, et par un bénéfice net de 223 millions de dollars américains, en recul de 28 % en douze mois. Durant son passage à la tête de Yahoo, Mme Bartz a procédé à plusieurs réductions de personnel et ventes d’actifs.

Vente à l’horizon?

M. Morse, qui remplace Mme Bartz, sera épaulé par un conseil exécutif qui est composé de dirigeants principaux de l’entreprise, et ce, jusqu’à la nomination d’un nouveau chef de la direction.

Ce comité, qui est constitué notamment du secrétaire de l’entreprise, du responsable en chef des produits et de vice-présidents responsables de régions, participera également à une révision stratégique qui a été amorcée par le conseil d’administration de Yahoo.

Déjà, certains affirment que l’entreprise sera mise en vente. Dans un billet de blogue publié par le portail financier Barron’s, le journaliste Tiernan Ray rapporte les propos de Youssef Squali, un analyste à la firme d’investissement Jeffries & Co., qui s’attend à ce que Yahoo soit mise en vente avant qu’un chef de la direction permanent soit nommé.

« Considérant la succession de trois chefs de la direction en moins de quatre ans [NDLR : Terry Semel de 2001 à 2007, Jerry Yang de 2007 à 2009, Carol Bartz de 2009 à 2011], ce sera un défi pour le conseil d’administration de trouver un joueur de catégorie « A » qui sera intéressé à occuper cette tâche intimidante, et pour les investisseurs d’attendre qu’un autre revirement se produise », aurait dit M. Squali.

M. Squali croirait que les options offertes à Yahoo pourraient inclure une vente à une grande entreprise médiatique et une structure fondée sur des capitaux propres privés provenant de grands joueurs des TIC, comme AOL, Microsoft ou bien Alibaba Group, qui est une entreprise chinoise spécialisée en commerce électronique interentreprises.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juillet-août de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+