Voitures sans conducteur : Uber accélère


Fanny Bourel - 19/08/2016

Même si Uber n’a jamais caché son ambition de remplacer ses chauffeurs par des voitures se conduisant toutes seules, ce sont les véhicules sans conducteur de Google qui avaient dominé jusqu’à maintenant dans les médias.Véhicule connecté

Cependant, Uber se dit désormais prête à déployer ses premières voitures autonomes. Le PDG d’Uber, Travis Kalanick, a indiqué dans une entrevue accordée à Bloomberg que des véhicules sans chauffeur seraient ajoutés dès ce mois-ci à la flotte Uber de Pittsburgh.

Uber ayant préféré miser sur l’ajout d’un système de conduite autonome à des modèles de voitures existants plutôt que sur la conception d’une voiture autonome comme le fait Google, une centaine de véhicules VUS Volvo XC90 équipés d’un système de conduite autonome prendront donc la route.

Pour l’instant, un ingénieur, chargé de prendre le volant en cas de besoin, et un copilote, dont le rôle sera d’observer le comportement de l’auto et de prendre des notes, prendront place dans chaque véhicule. Un ordinateur serait aussi installé dans le coffre pour enregistrer les données générées pendant les trajets.

En parallèle, Uber a annoncé l’acquisition de la jeune pousse Otto, qui s’est lancée sur le créneau des camions autonomes. Elle compte parmi ses cofondateurs, Anthony Levandowski, un ancien de Google qui est derrière la toute première voiture autonome de l’entreprise.

Ce dernier devrait prendre la tête du développement des véhicules sans conducteur chez Uber, qui planifie ouvrir prochainement deux centres de R&D spécialisés en la matière.

Lire aussi:

Véhicules connectés : bataille entre systèmes propriétaires et ouverts

Uber poursuit son cheminement vers les voitures sans conducteur

Google étend les tests de véhicules sans conducteur




Tags: , , , , , , , , , , , ,