Véhicules autonomes : Google poursuit Uber


Fanny Bourel - 28/02/2017

Waymo, l’entreprise du groupe Alphabet qui est derrière le projet de véhicules autonomes de Google, a décidé de poursuivre l’entreprise Otto, propriété d’Uber depuis l’été dernier.Waymo, Otto, Google, Alphabet, Uber

Waymo accuse Uber et Otto, spécialisée dans les camions autonomes, de vol de propriété intellectuelle concernant la technologie LIDAR. Cette dernière permet aux véhicules autonomes de se situer par rapport à leur environnement grâce à des capteurs lasers détectant les formes en trois dimensions.

En décembre 2015, Anthony Levandowski, ancien employé de Waymo et cofondateur d’Otto, aurait copié plus de 14 000 fichiers chez Waymo avant de quitter l’entreprise en janvier 2016. Quelques jours plus tard, Otto voyait officiellement le jour, et en janvier Levandowski aurait participé à une rencontre dans les locaux d’Uber, selon Waymo.

Waymo estime que Levandowski aurait agi dans le cadre « d’un plan concerté de vol des secrets industriels et de propriété intellectuelle », et qu’avant d’acquérir Otto, Uber avait au moins cinq ans de retard dans la course au développement de véhicules autonomes.

En 2013, The New Yorker écrivait que Levandowski était « autant un idéaliste qu’un capitaliste vorace. Il veut changer le monde et faire fortune en le faisant. »

Lire aussi :

Voitures sans conducteur : Uber accélère

Google étend les tests de véhicules sans conducteur

Chauffeurs Uber : générer de la valeur sans être rémunérés




Tags: , , , , , , , ,