Une plateforme de téléophtalmologie québécoise en Inde


Benjamin Jébrak - 04/09/2013

La signature d’une lettre d’intention pourrait permettre le déploiement de la technologie québécoise CARA de Diagnos sur le territoire Indien.

Logo de DiagnosDIAGNOS, une entreprise de Brossard qui est spécialisée en solutions d’extraction de données et de veille stratégique, a annoncé la signature d’une lettre d’intention pour l’utilisation et le déploiement de sa plateforme de téléophtalmologie CARA (Computer Assisted Retinal Analysis en anglais). Cette plateforme de dépistage ophtalmologique s’intègre au matériel et aux logiciels d’analyse d’images. CARA rehausse les images rétiniennes en temps réel par Internet.

Son partenaire indien, qui a conservé l’anonymat, souhaite utiliser la technologie de DIAGNOS pour ralentir, voire renverser, le processus de détérioration visuelle dont souffrent les patients atteints du diabète. Ils sont estimés à plus de 73 millions de personnes en Inde et pourraient atteindre les 101,2 millions d’ici 2030 selon la Fédération internationale du diabète. Un neuvième d’entre eux aura une rétinopathie qui pourrait faire perdre la vue.

La rétinopathie diabétique est une maladie asymptomatique irréversible dont les traitements sont complexes et coûteux. L’Organisation mondiale de la santé estime que 100 % de la population des diabétiques de type I sera atteinte de rétinopathie diabétique au bout de dix ans.

Dans le cadre de cette mission de dépistage, DIAGNOS procédera au déploiement d’unités mobiles qui incluront la plateforme CARA et un technicien qualifié en dépistage ophtalmologique dans les villes de Mumbai et de New Delhi. Ces unités pourront aussi intervenir dans les villes, localités et villages d’une distance de cinq cent kilomètres.

« Reconnaissant la prévalence élevée du diabète et ses complications dans cette partie du monde, nous participons depuis quelque temps déjà différents projets qui y sont menés, a indiqué Peter Nowacki, le vice-président responsable de la division Santé de DIAGNOS. La nature de notre relation d’affaires nous permettrait éventuellement d’offrir ce service à toute la population de l’immense territoire indien… Nous croyons que la faible structure de coût en Inde combinée au potentiel de grand volume qu’offre ce pays seront des éléments importants de création de valeur pour les actionnaires de DIAGNOS. »




Tags: , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+