Une navette autonome et électrique sera testée à Montréal


Fanny Bourel - 11/04/2017

Keolis Canada et l’entreprise française Navya présenteront un projet de navettes autonomes électriques à Montréal en mai prochain.Navya, Keolis

Le modèle de navette autonome proposé pourrait accueillir jusqu’à 15 passagers et atteindre une vitesse de 15 km/h. Ce modèle pourrait servir à compléter une offre de transport public existante et aussi à cibler des entreprises privées, qui pourraient s’en servir pour transporter des visiteurs et employés.

Environ six mois après avoir débuté à Lyon l’expérimentation de Navly, qui est un service de transport public par navette électrique autonome, Keolis et Navya ont mis le cap sur le Canada. De plus, en janvier dernier, Las Vegas aurait aussi adopté Navly pour son centre-ville.

« C’est une grande avancée pour nous puisque nous évaluons le marché du Québec depuis un bon moment déjà », a indiqué, par communiqué, Patrick Gilloux, président et chef des opérations pour Keolis Canada.

Lancée en 2014, l’entreprise Navya se spécialise dans le développement de véhicules électriques robotisés sans conducteur. Quant à Keolis Canada, elle est présente dans l’ensemble du secteur du transport des personnes, qu’il soit urbain et scolaire, ou encore interurbain avec Orléans Express. Elle exploite environ 400 véhicules. Elle est une filiale du groupe français Keolis, qui est détenu à 30 % par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Lire aussi :

Projet de zone d’essai de transports connectés au centre-ville de Montréal

Transport en commun : Giro recrutée à Metz en France

Mandat de mise à niveau en Suède pour GIRO




Tags: , , , , , , ,