Une amende salée pour Google en Europe


Fanny Bourel - 27/06/2017

La Commission européenne inflige à Google une amende de 3,6 milliards de dollars canadiens (2,42 milliards d’euros) pour avoir abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en favorisant son propre service de comparaison des prix.

De plus, la Commission européenne donne trois mois à Google pour mettre fin à cette pratique sous peine de devoir payer un montant pouvant atteindre jusqu’à 5 % du chiffre d’affaires moyen réalisé chaque jour par Alphabet, la maison mère de Google.

« Google a abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en favorisant son propre service de comparaison de prix dans ses résultats de recherche et en rétrogradant ceux de ses concurrents, a déclaré, par communiqué, Margrethe Vestager, commissaire européenne responsable de la politique de la concurrence. Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l’UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d’un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l’innovation. »

La Commission européenne a déterminé que le trafic du service de comparaison de prix de Google avait été multiplié, par exemple par 45 au Royaume-Uni et par 35 en Allemagne, grâce à son abus de position de dominante. En même temps, le trafic vers des sites concurrents avait drastiquement baissé, notamment en France et en Allemagne. Ces chutes ne peuvent pas s’expliquer par d’autres raisons, a conclu la Commission.

Lire aussi :

Google : Fin de l’enquête du Bureau de la concurrence

Google observée par le Bureau de la concurrence du Canada

La Commission européenne lance une enquête sur Google




Tags: , , , , , , ,