Un site Web métamorphosé, en français


Lyne Lord, OQLF - 13/09/2016

Chronique Mérites du français par l’OQLF – De l’URL de son site Web jusqu’au choix de sa terminologie, iA Groupe financier a tout mis en œuvre pour simplifier la vie de sa clientèle en privilégiant un français de qualité.OQLF, français

La métamorphose a débuté par la modernisation de l’image de l’entreprise et la simplification de son nom, Industrielle Alliance, assurance et services financiers inc. L’assureur commercialise maintenant ses biens et ses services sous la désignation iA Groupe financier. Cette nouvelle appellation fait référence à la force de ce regroupement d’envergure qui compte 5 000 employés et plus de 4 millions de clients dans le monde. Particulièrement connue pour ses produits d’assurance, l’entreprise est un acteur clé en matière de services financiers de toutes sortes destinés aux particuliers de même qu’aux entreprises.

Sur cette lancée, l’entreprise a créé un nouveau site Web, ia.ca, et supprimé l’acronyme en anglais qui se trouvait dans son ancienne adresse. De plus, son nouveau logo est modernisé et mieux adapté à l’ère numérique. L’éléphant symbolise ici la force et la solidité du groupe. Le site refondu répond maintenant aux nouvelles réalités numériques puisqu’il est optimisé pour les appareils mobiles. De plus, il respecte les normes d’accessibilité Web pour les personnes handicapées.

Défi relevé avec « Mérite »

En 2016, l’Office québécois de la langue française a décerné à iA Groupe financier, pour ses actions novatrices en faveur du français, un Mérite du français dans la catégorie Site Internet ou extranet, organisation de 100 employés ou plus.

Afin de peaufiner le contenu de son site Web, l’entreprise a relevé plusieurs défis : simplifier la navigation, organiser et personnaliser les contenus, améliorer la compréhension des libellés et des textes. L’équipe a privilégié l’utilisation d’icônes, de puces, de sous-titres et d’intertitres pour faciliter la lisibilité des pages Web. De plus, des experts en services financiers et des linguistes ont conjointement réécrit les contenus et revu la terminologie. Par exemple, les commentaires des clients et de nombreux tests ont démontré, entre autres, que les mots réclamation et coût étaient mieux compris que les termes formulaire et prime. On a également ajouté des infobulles à côté de termes ou d’expressions plus complexes afin de permettre à l’utilisateur profane de bien comprendre les concepts, dans un langage intelligible et accessible.

L’entreprise a aussi enrichi son site des bons mots-clés de façon à améliorer son indexation dans les moteurs de recherche. Pour l’atteinte de cet objectif, un spécialiste en optimisation des moteurs de recherche a collaboré au projet. Enfin, la prise en compte des préférences de recherche des utilisateurs a permis de les aider à trouver l’information désirée du premier coup.

Tous ces éléments démontrent bien que le mariage heureux des nouvelles technologies et du français permet d’atteindre une qualité linguistique remarquable. À cet égard, la citation de Nicolas Boileau, vieille de plus de trois cents ans, semble toujours appropriée : ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément!

Lire aussi:

Connaître ses droits au travail grâce à l’application maPaye, ça rapporte

*Ce contenu a été approuvé par l’entreprise




Tags: , , , , , , , , , ,