Un programme de recyclage chez Bureau en gros


Alain Beaulieu - 23/08/2007

Dans le but de réduire la quantité de déchets électroniques qui prennent la voie de la décharge publique, Bureau en gros s’allie au Réseau québécois des CFER pour leur donner une deuxième vie.

À compter du 12 septembre, ceux qui ne veulent pas que le matériel informatique désuet dont ils veulent se départir soit acheminé vers des sites d’enfouissement et pollue l’environnement pourront confier cette tâche à Bureau en gros. Ce dernier, par l’entremise de son réseau de 59 magasins, agira à titre de centre de collecte des produits électroniques désuets qui seront ensuite transmis au Réseau québécois des CFER (Centre de formation en entreprise et récupération) qui se chargera de les recycler ou de leur donner une deuxième vie.

Neuf des 22 établissements que compte le Réseau québécois des CFER sont dédiés au tri et au démontage des composantes informatiques. Mis sur pied en 1990, le Réseau a notamment bénéficié du soutien financier de l’organisme Recyc-Québec pour l’aider à recycler le verre contaminé des moniteurs cathodiques qui sont particulièrement difficiles à recycler, en raison du plomb qu’ils contiennent.

La mise à niveau des appareils aux fins de réemploi se fera par l’entremise du programme Ordinateurs pour les Écoles du Québec, alors que leur démantèlement à des fins de recyclage se fera en collaboration avec la firme FCM Recyclage. Le tri, le démontage et le traitement des appareils seront effectués en respectant des normes environnementales reconnues.

Le Réseau des CFER a pour mandat de former des étudiants de 15 à 18 ans ayant des difficultés particulières afin qu’ils deviennent des personnes autonomes et des travailleurs productifs.

En agissant de la sorte, Bureau en gros crée un pont entre les consommateurs et les recycleurs, en plus de se joindre à la mission zéro déchet électronique qui vise, comme son nom l’indique, à réduire la quantité de déchets électroniques qui prennent la voie de la décharge publique au Québec. En 2004, les Québécois ont produit 20 000 tonnes de déchets issus des technologies de l’information et des communications (TIC), dont 34 % ont été réemployés ou recyclés, selon Recyc-Québec. La mission a été lancée en janvier dernier par Blue Storm Télé à l’émission « La vie en vert » de Télé-Québec.

Centre de transit

Les équipements informatiques désuets qui seront apportés à un magasin de la chaîne Bureau en gros seront stockés dans son entrepôt jusqu’à ce que la quantité soit suffisante pour que le Réseau québécois des CFER vienne les cueillir. L’espace d’entreposage varie de deux à quatre palettes. On peut stocker jusqu’à 27 moniteurs sur une palette, par exemple.

Bien que le service soit offert autant aux particuliers qu’aux entreprises, il est évident que les contraintes d’espace limitent la quantité de produits électroniques qui peut être acheminée à un magasin. « Dans le cas où une entreprise veut se départir d’un grand nombre d’appareils, il faudra négocier des ententes particulières avec le Réseau québécois des CFER, précise Myriam Daoust, porte-parole de Bureau en gros. Mais le mieux est d’appeler avant, pour qu’on prenne des dispositions en conséquence. »

Cela étant dit, tous les appareils sont acceptés : ordinateurs portatifs et de bureau, moniteurs, imprimantes, télécopieurs, numériseurs, câbles, claviers, souris, téléphones, répondeurs, appareils photo numériques, téléphones portables, terminaux mobiles de poche, etc.

L’initiative de Bureau en Gros s’inscrit dans son programme appelé Communauté@travail, dont l’objectif est de favoriser l’éducation, l’esprit d’entreprise et la protection de l’environnement.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.