Un mois par année sur les réseaux sociaux?


Denis Lalonde - 06/07/2011

Les adeptes de réseaux sociaux âgés entre 18 et 34 ans y passent en moyenne l’équivalent d’un mois par année au Canada, révèle un sondage.

L’étude, effectuée pour le compte de Newad en janvier dernier, vise à mesurer les habitudes des adultes de 18 à 34 ans à travers le pays. Le sondage a été effectué auprès de 2 943 adultes canadiens, dont 1 434 étaient âgés entre 18 et 34 ans.

Le document révèle que le groupe des 18 à 34 ans est nettement en avance sur l’ensemble de la population adulte canadienne pour l’utilisation du Web, de la mobilité et des réseaux sociaux.

29,9 jours par année

Les adeptes de réseaux sociaux âgés entre 18 et 34 ans y consacrent en moyenne 13,8 heures par semaine, soit l’équivalent de 29,9 jours par année!

La popularité des réseaux sociaux est toujours croissante. Ainsi, les plus récents résultats indiquent que 88 % des internautes de 18 à 34 ans détiennent un compte Facebook, soit 19 % de plus que la population adulte canadienne en général.

De plus et 27 % des internautes de 18 à 34 ans détiennent un compte Twitter, soit 80 % de plus que la population adulte canadienne. Même LinkedIn est un peu plus populaire auprès des 18-34 (13 %) qu’auprès de l’ensemble des adultes (11 %).

Le sondage révèle toutefois que l’adoption de Foursquare est un flop au Canada, puisque seulement 3 % des 18-34 ans ont adopté l’outil lancé en 2009.

« Certains résultats de cette recherche confirment ce que nous avions déjà observé auprès des jeunes adultes mais d’autres constats nous font réaliser la rapide progression des habitudes de consommation des plateformes numériques », a déclaré le président et chef de la direction de Newad, Michael Reha, dans un communiqué.

Les marques sont suivies

Les annonceurs noteront que 47 % des jeunes adultes qui ont un compte Twitter suivent au moins une marque, comparativement à 37 % pour l’ensemble de la population adulte. Sur Facebook, 56 % des 18-34 ans sont fans d’une entreprise, par rapport à 43 % pour tous les adultes. Nike, Coke et Apple sont en tête de leurs marques préférées.

Les messages texte aussi populaires que les conversations vocales

Le sondage soutient également que la tendance des jeunes adultes à se mettre en scène sur le Web est accentuée par la popularité des téléphones intelligents qui favorisent l’expression instantanée.

L’étude souligne que 43 % des 18-34 ans possèdent un téléphone intelligent, soit 79 % de plus que l’ensemble de la population adulte (24 %).

Sur une base quotidienne, les 18-34 ans utilisent maintenant autant la messagerie texte (58 %) que les fonctions vocales de leur appareil mobile (55 %). Les utilisateurs de messagerie texte de 18 à 34 ans transmettent en moyenne 23 messages texte par jour.

Plus surprenant, selon le sondage, 21 % des 18-34 ans possèdent à la fois un cellulaire et un téléphone intelligent.

Le sondage a été mené pour le compte de Newad entre le 3 et le 11 janvier 2011 et complété par un échantillon d’adultes Canadiens appartenant au panel en ligne de TNS Canada. Les résultats de cette étude ont été pondérés en fonction des dernières données de recensement publiées par Statistique Canada.

Newad compte 350 employés dans ses bureaux de Montréal, Toronto, Vancouver, Edmonton, Calgary et Moncton. L’entreprise se spécialise dans quatre secteurs, soit l’affichage intérieur, le marketing expérientiel, l’édition et le Web.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW