Ubisoft creuse sa perte, mais aborde 2011-2012 avec confiance


Denis Lalonde - 13/05/2011

L’entreprise de jeux vidéo Ubisoft a vu sa perte nette se creuser durant son exercice 2010-2011 terminé le 31 mars.

Pour l’exercice, l’éditeur de la série Assassin’s Creed a subi une perte nette de 52,1 millions d’euros (71,69 millions de dollars canadiens*), ou 0,54 euro par action, elle qui était de 43,7 millions d’euros, ou 0,45 euro par action à la même période il y a un an.

Malgré tout, le chiffre d’affaires a progressé de 19 % à 1,04 milliard d’euros, par rapport à 871 millions d’euros durant l’exercice précédent.

La société française a notamment vu ses frais de recherche et développement grimper de 17% à 363,5 millions d’euros et ses frais commerciaux et généraux augmenter de 6,7% à 280,7 millions d’euros.

La direction d’Ubisoft soutient toutefois qu’en excluant une charge de restructuration, les rémunérations payées en actions et d’autres éléments non récurrents, elle aurait enregistré un bénéfice net de 21,4 millions d’euros, ou 0,22 euro par action.

« Ubisoft a nettement redressé son chiffre d’affaires et son résultat opérationnel courant en 2010-11 et a renforcé sa position financière. Le segment Casual a retrouvé des niveaux significatifs grâce à notre position de leader sur la danse, la Kinect et la 3DS. Le segment Online a continué de progresser avec un doublement de nos revenus et surtout une amélioration de la gestion des communautés en ligne, de notre offre de service et de leurs monétisations. Enfin, sur le segment Haute Définition, Assassin’s Creed Brotherhood a été un nouveau succès, grâce à une créativité constante et un mode multi-joueurs innovant qui a su séduire une large communauté toujours plus attachée à la franchise. Notre objectif est maintenant de répliquer ce succès sur nos autres franchises fortes », a déclaré le président-directeur général d’Ubisoft, Yves Guillemot, dans un communiqué.

Au 4e trimestre uniquement, Ubisoft a fait état d’un chiffre d’affaires de 178 millions d’euros, en baisse de 15,2 % par rapport aux 210 millions d’euros déclarés à la période correspondante il y a un an.

Prévisions

Pour l’exercice 2011-2012, la direction d’Ubisoft table sur un chiffre d’affaires qui variera entre 1,04 et 1,08 milliard d’euros et sur un bénéfice opérationnel de 40 à 60 millions d’euros.

« Le potentiel du marché casual est immense et nous avons su prouver sur ces 5 dernières années notre capacité à en saisir les nombreuses opportunités. Nous souhaitons consolider notre position de leader sur la danse grâce, notamment, aux lancements de plusieurs titres et de leurs déclinaisons sur Kinect et Move… …Sur le segment Haute-Définition, l’exercice 2011-12 sera marqué par un line-up particulièrement fourni en marques établies, offrant une comparaison favorable par rapport à l’exercice précédent. Il inclut notamment Assassin’s Creed Revelations, nouvelle démonstration de la pertinence de la collaboration cross-studios mise en place sur cette franchise, offrant à la fois créativité pour les joueurs et régularité des sorties », a déclaré M. Guillemot, ajoutant qu’il comptait faire progresser le segment des jeux en ligne.

* Au moment d’écrire ces lignes, 1 euro valait 1,3761 dollar canadien, selon Bloomberg.




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW