TELUS souhaite acquérir Public Mobile


Benjamin Jébrak - 24/10/2013

TELUS a conclu une entente avec Public Mobile qui lui permet de faire l’acquisition de l’entreprise. Logos de TELUS et de Public Mobile

Le fournisseur canadien de services de télécommunications TELUS a reçu le feu vert de la part d’Ottawa pour cette acquisition, ainsi que l’approbation lui permettant de transférer la licence d’utilisation du spectre de fréquences de Public Mobile. Les termes de l’entente n’ont pas été dévoilés.

Sous réserve de l’approbation du Bureau de la concurrence, cette transaction garantira la continuité du service pour les 280 000 clients actuels de Public Mobile. Pour TELUS, il s’agit aussi d’améliorer le service à ses nouveaux clients.

« Nous serons heureux de conclure cette transaction et de donner aux clients de Public Mobile un accès à notre réseau 4G LTE de calibre mondial tout en utilisant le spectre de cette entreprise à bon escient pour des millions de clients partout au Canada », a déclaré Eros Spadotto, vice-président à la direction, Stratégie de technologie et Exploitation chez TELUS. Le fournisseur de services de télécommunications fournit actuellement une couverture de réseau mobile 4G à une grande majorité de la population canadienne.

En juin dernier, Industrie Canada avait refusé à TELUS l’acquisition de Mobilicity car les licences de spectre d’ondes détenu par Mobilicity faisaient partie des licences qui avaient été réservées aux nouveaux fournisseurs de services mobiles lors d’une enchère en 2008. Ce n’était pas le cas de la licence de Public Mobile, qui ne possédait aucune clause d’interdiction de vente.

Le ministre de l’Industrie, James Moore, a approuvé la transaction en affirmant qu’elle ne déséquilibrera pas la concurrence sur le marché canadien. « [Cette transaction] signifie que les Canadiens vont continuer de bénéficier d’un spectre [d’ondes] de qualité, déployé à travers le pays », a affirmé le ministre Moore.




Tags: , , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+