Télévision IP : l’indépendance technologique de Colba.net


Jean-François Ferland - 08/03/2011

Colba.net deviendra l’un des premiers FSI concurrents à offrir au Québec la télévision IP grâce à l’exploitation de ses propres équipements dans des centrales de Bell Canada.

Depuis 2007, le fournisseur concurrent de services d’accès Internet Colba.net installe et exploite des équipements de réseautique dans neuf centrales du fournisseur titulaire Bell Canada en sol québécois (Colba.net est présente aussi dans un établissement de Bell à Toronto).

Le président et chef de la direction de Colba.net, Joseph Bassili, a expliqué que Colba.net loue un accès au réseau filaire en cuivre de Bell Canada qui lie ces centrales et les domiciles des clients. Colba.net acquiert sa propre bande passante en gros, ce qui lui permet fournisseur d’offrir un service sans limites de téléchargement ou de téléversement.

Ces dispositions technologiques permettront à Colba.net d’offrir un service de télévision IP sur une portion de son territoire commercial (Lire : Colba.net exploitera son propre service de télévision IP)

Colba.net se différencie ainsi d’autres FSI concurrents qui procèdent à la revente d’un service en marque blanche qui provient d’un fournisseur titulaire. En vertu d’une récente décision du CRTC, les FSI titulaires imposent une facturation à l’utilisation et des téléchargement à leurs clients de détail, mais aussi à leurs clients de gros. Cette pratique fait l’objet d’un important débat politique et réglementaire depuis quelques semaines.

Lire : Facturation à l’utilisation de la bande passante : les réactions fusent Facturation de la bande passante : sursis et réflexion au CRTC Facturation de la bande passante : l’inquiétude des FSI concurrents

Les exigences en bande passante d’un service de télévision IP sont telles que les limites de téléchargement imposées par le CRTC seraient être dépassées en peu de temps. Ainsi, Colba.net devra restreindre l’offre du service au territoire où elle exploite ses propres équipements en centrale, pour utiliser ainsi sa bande passante sans contrainte.

Pour l’exploitation d’un service de télévision IP, Colba.net doit acquérir et installer des composantes spécialisées et obtenir des signaux de la part des diffuseurs à ses frais. Soulignons que des FSI titulaires ont entamé l’offre de la télévision à protocole IP auprès de leurs clients de détail, mais ils n’offrent pas ce service en marque blanche aux fins d’une revente par les FSI concurrents.

« Je passe là où les autres ne passent pas, avec mon propre argent, a déclaré M. Bassili. Je n’emprunte pas, j’ai 62 ans, j’ai acheté quatorze compagnies… Je connais bien la vie. »

Limites territoriales

Les neuf centrales où Colba.net exploite ses équipements sont situées au centre de l’île de Montréal (voir cette carte) et ne desservent qu’une portion du territoire de l’entreprise. Dans les autres centrales, Colba.net revend le service en marque blanche de Bell Canada et applique la facturation à l’utilisation.

M. Bassili a affirmé que son entreprise compte procéder à une expansion dans d’autres centrales téléphoniques du fournisseur titulaire, mais elle suit de près le dossier de la facturation à l’utilisation.

« Nous jouons sur deux tableaux : si la facturation à l’utilisation demeure, nous aurons plus de clients pour notre service ADSL2+ ; si la facturation à l’utilisation ne passe plus, mais qu’il y a une augmentation de prix pour avoir un service illimité, nous pourrons offrir notre service de télévision à un plus grand nombre de consommateurs [sur l’ensemble de notre territoire] », a-t-il expliqué.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+