Téléphonie mobile : restructuration chez Microsoft


Fanny Bourel - 26/05/2016

Microsoft réduit ses activités de téléphonie mobile et supprime 1 850 emplois.Logo de Microsoft

Ces postes sont essentiellement situés en Finlande, la patrie du fabricant Nokia dont Microsoft avait racheté l’activité mobile pour 7,2 milliards de dollars en 2014.

Cette transaction avait pour but de permettre à Microsoft de rivaliser avec les iPhone d’Apple et les divers appareils Android, mais cette stratégie n’aurait pas eu les résultats escomptés. Selon la firme de recherche américaine Gartner, les Windows Phone ne représentaient que 0,7 % du marché au premier trimestre 2016, contre 2,5 % un an auparavant.

L’an dernier, Windows avait déjà coupé 7 800 emplois. De plus, un peu plus tôt ce mois-ci, elle a cédé son activité de téléphones d’entrée de gamme à Foxconn, de Taïwan. L’entreprise américaine souhaiterait désormais se positionner sur des créneaux où elle sera moins en concurrence avec Apple et les fabricants de téléphones Android.

« Nous concentrons nos efforts du secteur de la téléphonie là où nous observons une différenciation, soit auprès des entreprises qui accordent de la valeur à la sécurité, la facilité de gestion et notre capacité de continuité, ainsi que les consommateurs qui recherchent la même valeur », a expliqué, dans un communiqué, Satya Nadella, PDG de Microsoft.

Le lancement du Windows Surface Phone, qui viserait à remplacer le PC (ordinateur personnel) en se branchant à un moniteur externe, serait prévu pour le printemps 2017.

Lire aussi:

Microsoft vend les actifs et la marque Nokia à Foxconn et HMD Global

Disparition de la marque Nokia pour les téléphones évolués

Windows Phone : Microsoft recrute neuf fabricants




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,