Télécoms : baisse des plaintes, mais hausse des violations au Code


Dominique Lemoine - 02/04/2015

Les plaintes liées aux services de télécommunications ont diminué de 8,5 % pendant la période de six mois entre le 1er août 2014 et le 31 janvier 2015.Logo du CPRST

Selon le rapport semestriel du Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications du Canada (CPRST), dont le mandat est de régler les différends entre les consommateurs et les fournisseurs, cette diminution « confirme la tendance décrite dans le rapport annuel de 2013-2014 ».

Cependant, le CPRST rapporte aussi une augmentation des violations au Code sur les services sans fil, avec 328 violations confirmées. Le CPRST explique que le Code « s’applique à un nombre grandissant de consommateurs lors de la conclusion de nouveaux contrats » et que le CPRST « améliore son expertise » tandis que les fournisseurs « modifient leurs contrats et modalités ».

Les problèmes les plus soulevés dans les plaintes, selon le CPRST, concernaient des erreurs de facturation et la non-divulgation de modalités contractuelles. De plus, malgré la diminution des plaintes, « les clients ont soulevé ces deux problèmes plus fréquemment », mentionne le CPRST.

« Nous nous attendions à ce qu’il y ait une période d’ajustement lors de la prise de conscience du plein impact du Code par les clients et les consommateurs », ajoute le CPRST.

Lire aussi :

Baisse des plaintes des consommateurs de télécommunications

Hausse des plaintes des consommateurs de télécommunications en 2012-2013

Services sans fil et protection des consommateurs : Le CRTC veut savoir s’il doit intervenir




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+