Technologies 20-20 vendue à Vector Capital


Denis Lalonde - 30/07/2012

La société lavalloise Technologies 20-20 est vendue à l’entreprise de financement par capitaux propres Vector Capital pour un montant de 77 millions de dollars.

Selon les détails de l’entente, une entreprise détenue par Vector Capital, dont le siège social est situé à San Francisco, versera 4 dollars par action pour acquérir Technologies 20-20, soit 3 cents de moins que le cours de l’action à la fermeture des marchés vendredi dernier.

L’offre constitue une prime de 28 % par rapport au cours de clôture de 3,12 dollars le 3 avril, dernier jour avant l’annonce par Technologies 20-20 de l’examen de ses options stratégiques.

Technologies 20-20 œuvre dans l’industrie des logiciels de conception, de vente et de fabrication assistée par ordinateur conçus pour les marchés de l’industrie du design d’intérieur et du meuble.

Approbation unanime du conseil d’administration

L’opération a été approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration de Technologies 20-20. Le fondateur et président exécutif du conseil d’administration, Jean Mignault, s’est abstenu, car l’entente prévoit qu’il demeurera actionnaire de la société.

L’accord, qui doit être approuvé par les deux tiers des actionnaires, prévoit en effet que Mignault Holding, une entreprise détenu par Jean Mignault, cédera environ 80 % de sa participation dans Technologies 20-20. Le dirigeant recevra une participation d’un maximum de 9,9 % dans l’acquéreur en échange des 20 % restants.

M. Mignault continuera de siéger au conseil d’administration et d’occuper le poste de chef de la direction stratégique.

Mignault Holding, Société Financière Bourgie, Desjardins Capital de risque s.e.c. et Capital régional et coopératif Desjardins, qui détiennent collectivement environ 43 % des actions en circulation de Technologies 20-20, se sont engagés à voter en faveur de la transaction.

L’offre prévoit aussi un engagement de non-sollicitation consenti par Technologies 20-20. Vector Capital possède également le droit d’égaler toute proposition supérieure. Vector recevrait également des frais de résiliation d’un montant de 3 millions de dollars et le remboursement des dépenses d’un montant de 720 000 dollars si Technologies 20-20 devait accepter une offre supérieure.

Plus de 50 acheteurs approchés

« Dans le cadre d’un processus approfondi et rigoureux, la société a approché plus de 50 acheteurs financiers et stratégiques au Canada, aux États-Unis et en Europe », a déclaré l’administrateur indépendant et président du comité spécial chargé de l’examen des options stratégiques, Jocelyn Proteau, dans un communiqué.

« Technologies 20-20 comporte toutes les caractéristiques que nous recherchons dans un investissement et illustre bien notre stratégie qui consiste à nous associer avec la direction en vue de faire évoluer une entreprise technologique », a affirmé Amish Mehta, associé chez Vector Capital.

« En utilisant 20-20 comme plateforme d’investissement, nous allons continuer d’investir dans des solutions novatrices pour le design intérieur et les clients du domaine du meuble et nous allons étendre la présence de 20-20 sur de nouveaux marchés grâce à des acquisitions et à la croissance organique de l’entreprise, tout en maintenant une forte présence au Québec là où la technologie a été développée », a ajouté M. Mehta.

Technologies 20-20 compte 500 employés et possède des activités dans 11 pays.

La clôture de la transaction devrait survenir peu après une assemblée extraordinaire qui est prévue pour le mois de septembre.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW