Suppressions d’emplois : «La transition est notre amie», dit le président d’EA Labels


Denis Lalonde - 22/02/2013

C’est par le biais d’un blogue au titre peu subtil que le président d’EA Labels, Frank Gibeau, a confirmé que le géant du jeu vidéo Electronic Arts avait procédé à une réduction de ses effectifs à Montréal, à Los Angeles, et dans d’autres studios de plus petite taille.

Le blogue, intitulé « La transition est notre amie » (Transition is our friend), confirme ainsi des informations véhiculées dans le quotidien La Presse. L’article en question laisse croire qu’environ cent emplois ont été supprimés à Montréal le 21 février et que le studio Visceral Games a fermé ses portes.

Le président d’EA Labels, Frank Gibeau. (Photo: EA)

M. Gibeau affirme que les suppressions d’emplois sont attribuables à l’arrivée d’une nouvelle génération de consoles. « Des milliers d’employés ont été entraînés et redéployés pour travailler sur les nouvelles plateformes. Mais lorsqu’il est impossible de redéployer une équipe, nous tentons d’adoucir l’impact des décisions difficiles en fournissant de l’aide (au personnel touché) », écrit-il, ajoutant que les employés qui ne pourront pas être transférés dans d’autres studios de l’entreprise recevront une indemnité de cessation d’emploi et auront accès à un service de replacement.

EA n’a pas voulu préciser combien d’employés ont perdu leur emploi à Montréal et dans ses autres studios.

L’automne dernier, le studio Bioware Montréal, propriété d’EA, disait vouloir doubler ses effectifs d’ici un an afin de pouvoir développer des titres de manière autonome. À ce moment, le directeur de Bioware Montréal, Yanick Roy, disait vouloir développer un jeu qui proposerait des aventures dans l’univers de la trilogie Mass Effect, sans que celui-ci soit considéré comme le quatrième volet de la franchise. Certains employés de Visceral Games pourraient donc s’y retrouver.

Le studio montréalais d’EA abrite également Playing Mantis, qui conçoit des jeux mobiles, sociaux et en ligne.

Les derniers mois ont été difficiles pour l’industrie du jeu vidéo, avec des suppressions d’emplois du côté de Funcom Montréal et la faillite de THQ qui a vu son studio montréalais être racheté par Ubisoft.

À lire également sur le même sujet

Jeu vidéo : Ubisoft achète THQ Montréal

Jeux vidéo : THQ, en faillite, aurait trouvé un repreneur

Bioware veut doubler de taille

EA Interactive devient Playing Mantis


Tags: , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW