Steve Jobs: 1955 – 2011


Denis Lalonde - 06/10/2011

Perçu comme l’un des plus grands visionnaires de sa génération, le cofondateur d’Apple, Steve Jobs, est décédé hier soir à l’âge de 56 ans.

« Dans sa vie publique, Steve était perçu comme un visionnaire. Dans sa vie privée, il chérissait sa famille. Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui ont partagé leurs vœux et prières avec Steve au cours de la dernière année », a déclaré sa famille dans un bref communiqué, ajoutant qu’il était décédé paisiblement entouré des siens.

La cause du décès n’a pas été révélée. Steve Jobs avait remis sa démission à titre de président et chef de la direction d’Apple à la fin du mois d’août, ne se disant plus capable de continuer. « J’ai toujours dit que si, un jour, je n’étais plus capable de gérer mes obligations et l’atteinte de mes objectifs en tant que P.D.G. d’Apple, je serais le premier à vous en faire part. Malheureusement, ce jour est venu », avait alors déclaré l’emblématique haut dirigeant.

Steve Jobs était en congé médical depuis le mois de janvier. Il s’agissait pour d’une troisième absence du genre pour le dirigeant au cours des dernières années. En 2004, le cofondateur et chef de la direction d’Apple s’est absenté deux mois afin de récupérer d’une opération visant à traiter un cancer du pancréas. En 2009, Steve Jobs s’est aussi absenté durant plusieurs mois pour prendre soin de sa santé, qui était affectée notamment par un débalancement hormonal. Il a fait l’objet d’une transplantation de foie en avril 2009.

Un parcours hors du commun

Après avoir fondé Apple avec ses camarades Steve Wozniak et Ronald Wayne en 1976, Steve Jobs avait quitté l’entreprise en 1985 à la suite d’une dispute avec le président du moment, John Sculley.

Il est par la suite revenu diriger l’entreprise à la pomme en 1997 et a par la suite orchestré de nombreux lancements à succès, dont l’ordinateurs personnel tout-en-un iMac en 1998, le baladeur numérique iPod en 2001, le téléphone intelligent iPhone en 2007 et la tablette tactile iPad en 2010.

Les qualités de gestionnaire de Steve Jobs n’ont pas fait que des heureux chez Apple. En 1986, Steve Jobs a acheté Pixar d’un certain George Lucas pour un montant de moins de 10 millions de dollars américains. La société sera renommée Les studios d’animation Pixar. Disney a racheté Pixar en 2006 pour un montant de 7,4 milliards de dollars américains en actions, faisant de Steve Jobs le principal actionnaire de l’entreprise de divertissement.

Un être humain fascinant

« Apple a perdu un visionnaire et un génie créatif, alors que le monde a perdu un être humain fascinant. Ceux parmi nous qui ont eu la chance de connaître et de travailler avec Steve Jobs ont perdu un grand ami et un mentor d’exception. Steve laisse une entreprise que seul lui aurait pu bâtir et son esprit restera pour toujours la fondation d’Apple », a déclaré la société à la pomme sur la page d’accueil de son site Internet.

« La grande intelligence, la passion et l’énergie de Steve ont été les sources de nombreuses innovations qui ont enrichi et amélioré nos vies. Nous vivons dans un monde meilleur grâce à Steve » a ajouté le conseil d’administration d’Apple.

Les succès d’Apple sont tels que l’entreprise a brièvement dépassé Exxon Mobil cet été à titre de société américaine ayant la plus importante capitalisation boursière.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de septembre de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW