Sondage 2014 des responsables des TI : les priorités des directeurs des TI canadiens


Jean-François Ferland - 02/06/2014

Les responsables des technologies de l’information au Canada font le point sur l’état de la collaboration et sur les orientations stratégiques liées aux TI.Illustraton du concept de conseil d'administration

Élaborée par IT World Canada (l’éditeur de Direction informatique) en collaboration avec le regroupement industriel Réseau Action TI, l’édition 2014 du sondage a été produite au moyen des réponses qui ont été fournies par dix-huit dirigeants principaux en technologies de l’information au sein d’organisations canadiennes qui comptent plus de cent employés.

Le sondage a permis de prendre le pouls des responsables des technologies de l’information, de mesurer l’évolution du rôle du CIO et de la fonction des TI en entreprise, de prendre connaissance des problèmes émergents et de mesurer les changements qui ont eu lieu depuis la première édition du sondage en 2013.

L’importance du jeu en équipe

L’édition 2014 du sondage démontre l’importance de la collaboration pour le responsable des TI, par l’établissement de contacts en interne et hors de l’organisation. De tels contacts visent à améliorer le caractère stratégique, la productivité et l’efficacité du responsable, à faire diminuer leurs coûts et maintenir la rentabilité et la propriété intellectuelle.

Em premier lieu, le rapport indique que ce « jeu en équipe » s’effectue d’organisation à organisation, soit entre l’entreprise et un partenaire externe. Notamment, 29 % des applications des organisations canadiennes étaient hébergées en 2013 (26 % en 2012), tandis que 15 % du soutien était imparti l’année dernière (11 % l’année précédente).

D’autre part, le jeu d’équipe, pour le responsable des technologies de l’information, s’effectue de fonction à fonction, alors qu’un travail rapproché avec les secteurs de l’entreprise permet d’améliorer l’aménagement organisationnel. À ce sujet, 60 % des répondants au sondage sont en accord avec une prédiction de la firme de recherche et d’analyse Gartner, qui estime que 40 % des dépenses en TI seront contrôlées par les secteurs organisationnels en 2017.

« Cela reflète la maturité des participants et leur engagement profond relativement au succès global de l’organisation plutôt qu’à l’édification d’un empire TI interne, indique le rapport. Ceux qui se disent d’accord sont enclins à croire que la participation des autres secteurs permettra d’accroître les chances d’obtenir des fonds pour les projets, d’optimiser leur mise en œuvre et de créer de la valeur de façon continue. »

Enfin, le jeu d’équipe s’effectue de dirigeant à dirigeant. Ici, il est intéressant de constater l’impact de la participation en tout temps du responsable des TI aux réunions de prise de décision. Chez les responsables des TI qui participent en tout temps aux réunions de décision, 55 % auraient bénéficié d’une augmentation de budget et 14 % d’une baisse de budget. Toutefois, 11 % des répondants qui ne participent qu’aux réunions où il est question de dossiers liés aux TI ont obtenu une hausse de budget et 30 % ont subi une baisse de budget.

Orientations stratégiques

Les résultats du sondage indiquent que les responsables des TI estiment que leurs efforts doivent être soutenus autant par une stratégie offensive qu’une stratégie défensive.

À propos de la stratégie offensive, selon les données fournies par les répondants, la moyenne de l’augmentation budgétaire a été de 4,4 % en 2013. Toutefois, le pourcentage du budget qui a été alloué aux nouvelles initiatives ou à l’innovation avait diminué d’un point d’année en année, passant de 18 % en 2012 à 17 % en 2013.

Page de couverture du sondage 2014 des responsables des TI

(Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport)

Le rapport souligne aussi que 59 % des responsables des TI ont établi les enjeux liés aux risques, à la conformité et la sécurité comme étant une priorité en 2014. Les deux autres priorités les plus importantes sont l’aménagement organisationnel (50 %) et la reprise après sinistre (49 %).

Toutefois, la priorité accordée à la gestion des dispositifs mobiles a diminué de beaucoup d’année en année, passant de 54 % des répondants lors de l’édition 2013 du sondage à 33 % lors de l’édition 2014.

En matière de stratégie défensive, il semble que les préoccupations des responsables des TI aient changé d’année en année. Par exemple, 24 % des responsables des TI se préoccupent de la confidentialité au quotidien, alors que 33 % avaient une telle préoccupation lors de la réalisation du premier sondage. Également, la dotation en personnel serait une préoccupation quotidienne pour 49 % des responsables des TI, alors que 72 % des responsables avaient eu cette préoccupation lors du sondage précédent.

À propos de la perception de vulnérabilité des applications, le rapport du sondage indique que la mobilité et les nouvelles applications qui servent à faciliter l’accès à l’information — comme les médias sociaux et l’analytique – sont perçues comme étant plus vulnérables que les applications qui sont déjà établies. Selon les auteurs du rapport, cette impression de vulnérabilité serait liée à une plus faible connaissance des nouvelles applications.

Également l’édition 2014 du sondage des responsables des technologies de l’information fait état des stratégies et des tactiques au sein des organisations du secteur public, du secteur des produits et du secteur des services au Canada.

Téléchargez le rapport complet du sondage 2014 des responsables des technologies de l’information d’IT World Canada.




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+