Smart Security Agent : Contrôler la sécurité des appareils personnels au travail


Jean-François Ferland - 26/03/2012

Le développeur montréalais Digital Locksmiths commercialisera sous peu l’application Smart Security Agent, composée d’agents légers et d’un système de surveillance, qui «sécurisera» les appareils mobiles et portatifs des employés qui auront accès au réseau informatique d’une organisation.

Digital Locksmiths, une firme de développement de logiciel de Montréal, mettra en marché dès le printemps prochain l’application Smart Security Agent à l’intention des organisations. En clair, cette application servira à limiter ou interdire l’exploitation de certaines fonctions physiques ou de certaines applications logicielles sur les téléphones évolués personnels, sur les tablettes électroniques et même sur les ordinateurs portatifs des employés d’une organisation lorsque ces appareils seront branchés au réseau informatique de l’entreprise.

Cette forme de restriction, qui visera les dispositifs informatiques personnels qui seront utilisés au travail en vertu de l’approche « apportez votre propre appareil », sera appliquée lorsque les appareils seront branchés au réseau informatique de l’entreprise par le biais d’un réseau sans fil ou d’un réseau mobile, sur les lieux de travail, chez un client, à domicile ou ailleurs.

L’application Smart Security Agent aura recours à deux composantes, soit un client léger qui sera installé sur l’appareil personnel et un système de surveillance en arrière-boutique qui sera hébergé chez Digital Locksmiths. Ce système de surveillance combinera des fonctions de gestion de l’identité et des fonctions d’analytique qui ressemblent à celles qui sont utilisées par des agences de renseignement. En premier lieu, l’application pourra être exploitée par le biais des réseaux Wi-Fi et des réseaux mobiles 3G.

Le logiciel agent sera « poussé » automatiquement vers l’appareil personnel d’un employé lorsque celui-ci tentera se de connecter pour une première fois au réseau informatique de son organisation. L’employé devra alors consentir à l’installation du logiciel agent. À partir de ce moment, il sera possible pour l’organisation de verrouiller sur l’appareil de l’utilisateur des composantes matérielles – comme la caméra ou le dispositif de stockage – ou bien des logiciels. Les restrictions pourront être définies au niveau de l’utilisateur ou au niveau du département ou du groupe au sein duquel il travaille. Il sera possible d’établir plusieurs profils sur un appareil, selon que l’employé se trouve à la maison, au travail ou dans un lieu public.

Les responsables des systèmes d’information des organisations pourront utiliser une console administrative Web pour gérer à distance les restrictions liées aux appareils de leurs employés. Certains clients qui exigeront l’exploitation de ces fonctions de gestion à même leurs infrastructures, pour des raisons de sécurité, pourront utiliser une console en interne.

Réduire les risques

Le chef de la direction de Digital Locksmiths, Wadih Elie Tannous, déclare que l’application de sécurisation des appareils mobiles permettra aux employés d’une organisation d’accéder au réseau informatique corporatif sans en compromettre la sécurité.

« Selon nos observations des tendances actuelles et futures, apporter un appareil personnel sur les lieux de travail crée une menace non nécessaire à l’environnement technologique de l’organisation, indique M. Tannous. Avec notre application, nous offrons trois niveaux de sécurité : l’organisation a la possibilité de définir les capacités et les applications qui seront disponibles sur les appareils; nous nous conformons aux règles de respect de la vie privée qui sont en vigueur au pays; nous assurons le respect des règles de confidentialité qui sont en vigueur au sein de l’organisation. »

« Ainsi, l’employé pourra utiliser son appareil personnel pour améliorer sa productivité, mais certaines mesures de sécurité établies seront mises en application », ajoute-t-il.

Une organisation pourra établir un processus de surveillance des appareils personnels de leurs employés lorsqu’ils sont branchés au réseau informatique de l’entreprise, mais elle pourra également procéder à une surveillance en tout temps de certaines applications précises.

Digital Locksmiths précise que les événements selon emmagasinés dans dans un journal sur l’appareil de l’employé puis ils seront transférés au système d’arrière-boutique lorsqu’une liaison Wi-Fi sera établie. Lors d’événements à haut risque, des alertes seront transmises vers le système d’arrière-boutique par messagerie texte, via le réseau mobile du fournisseur de service de télécommunications de l’employé.

Cette surveillance en continu, qui sera effectuée avec le consentement de l’employé, vise à prévenir des situations compromettantes qui surviendraient hors des heures ou des lieux de travail. Par exemple, une tentative d’accès au réseau informatique de l’entreprise par cinquante appareils mobiles à une heure du matin éveillerait les soupçons du système d’analytique de Digital Locksmiths.

Soutien progressif sur des plateformes

Digital Locksmiths commercialisera Smart Security Agent pour les téléphones évolués, les tablettes électroniques et les ordinateurs portatifs à compter de mai 2012, avec la parution de l’agent destiné à la plateforme Android de Google. L’entreprise montréalaise offrira des versions de l’agent pour les plateformes de Windows à compter de juin 2012, alors que les agents destinés aux plateformes d’Apple et à la plateforme Blackberry seront offerts à compter de 2013.

« Les études de marché et les entrevues que nous avons réalisées ont démontré que Android gagnait en popularité au sein des organisations et que les responsables des technologies de l’information envisageaient l’intégration des appareils fonctionnant sous cette plateforme. C’est ce qui nous a incités à développer en priorité la version de l’agent pour Android », explique M. Tannous.

L’application sera commercialisée en anglais et des versions française, espagnole, portugaise et japonaise seront offertes au gré des implantations dans les marchés commerciaux.

Distribution commerciale

M. Tannous indique que l’application Smart Security Agent sera commercialisée auprès des multinationales qui se préparent à offrir l’approche « apportez votre propre appareil », mais aussi auprès des petites et moyennes entreprises qui n’ont pas les moyens d’exploiter un service de gestion de la sécurité autrement que par le recours à l’impartition.

Par ailleurs, Digital Locksmiths indique d’une première entente de distribution a été établie avec Orange Business Services, un fournisseur de services technologiques commerciaux qui est actif à l’échelle mondiale. M. Tannous souligne que son entreprise entretenait déjà une relation commerciale avec ce fournisseur.

« Orange Business Services procédera à la commercialisation de Smart Security Agent dans certains marchés qu’elle dessert, mais aussi elle intégrera l’application au niveau conceptuel de certaines de ses applications développées en interne », précise le chef de la direction de Digital Locksmiths.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de février-mars 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+