Sites Web canadiens: Partage de renseignements personnels à l’insu des internautes


Jean-François Ferland - 26/09/2012

Le Commissariat à la protection de la vie privée rapporte que des sites Web canadiens populaires divulguent à des tiers des renseignements personnels de leurs utilisateurs. Le quart des sites observés auraient des pratiques «préoccupantes».

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, un organisme fédéral qui agit à titre de protecteur et d’ombudsman du droit à la vie privée, rapporte que ses chercheurs, à la suite d’un examen de 25 sites Web populaires qui a eu lieu en août 2012, ont fait état « d’importantes préoccupations » à propos de six de ces sites. Cinq autres sites Web canadiens auraient causé des préoccupations. Les quatorze autres sites Web qui ont fait l’objet d’un examen ne semblaient pas transmettre de renseignements personnels.

Le Commissariat, qui identifie la transmission de renseignements personnels à des tiers comme étant des « fuites sur Internet », souligne que cette pratique est effectuée sans que les internautes qui fournissent ces informations en soient conscients. « Dans certains cas, il semble que les indications figurant dans les politiques sur la protection de la vie privée des sociétés n’aient pas été respectées », indique l’organisme.

Sites aux pratiques problématiques

Les six sites Web qui ont fait l’objet d’importantes préoccupations de la part du Commissariat sont exploités par un détaillant, par un gestionnaire de petites annonces, par deux entreprises du secteur des médias, par un site d’achats et par un fournisseur de services de publicité et de recherche. Ces sites partageaient l’adresse de courriel, le nom d’utilisateur, le code postal ou la ville de résidence qui ont été fournis par les internautes lors de l’adhésion à leurs services.

Dans le site Web du fournisseur de services de publicité et de recherche, les chercheurs du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada ont noté que la chaîne de recherche était partagée à des tiers. Dans le site d’une des entreprises du secteur des médias, le nom complet de l’utilisateur était transmis aux tiers.

D’autre part, les pratiques de cinq sites Web ont suscité des questions de la part des chercheurs du Commissariat. Ces sites, dont quatre sont exploités par des détaillants et un par une entrepris du secteur des médias, partageaient à des tiers l’adresse de courriel, le prénom ou le nom complet, le nom d’utilisateur, le code postal ou la ville de résidence des internautes qui s’inscrivent à leurs services.

Les sites Web qui ont suscité des préoccupations de la part du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada transmettaient à des tiers d’une à quatre données personnelles de leurs utilisateurs.

Les tiers qui recevaient des données personnelles de la part des sites Web examinés exercent des activités telles que le marketing en ligne, l’analyse Web, la fourniture de contenu, le suivi et le rendement de sites Web, l’exploitation d’un réseau social, la publicité, la recherche en ligne, le raccourcissement des adresses URL et les sondages en ligne.

Pratiques probablement répandues

Dans un communiqué, on indique que la commissaire Jennifer Stoddart a écrit aux entreprises qui exploitent ces sites Web afin de leur demander des renseignements liés aux pratiques qui ont été observées par les chercheurs. La commissaire a également demandé à ces entreprises d’indiquer « comment elles comptent corriger tout problème afin d’assurer le respect de la loi. »

La commissaire Stoddart n’a pas identifié le nom des entreprises dont les sites Web ont fait l’objet de la recherche. Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada précise que la recherche a été conçue afin d’obtenir « un instantané du contexte canadien ».

« Il est probable qu’un nombre important d’autres sites canadiens transmettent des renseignements personnels », déclare l’organisme.

Selon des études internationales, des fuites sur Internet de renseignements personnels vers des tiers auraient lieu dans d’autres sites Web à l’échelle planétaire.

Des discussions avec des associations industrielles canadiennes auraient été entamées par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada afin de discuter de l’enjeu et d’obtenir un soutien pour la réalisation d’activités de sensibilisation auprès des entreprises canadiennes qui exploitent des sites Web.




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+