Siemens veut acquérir la canadienne RuggedCom


Denis Lalonde - 30/01/2012

L’équipementier en télécommunications Siemens veut acheter le fournisseur canadien de réseaux RuggedCom pour un montant de 382 millions de dollars.

Selon les détails de l’entente, Siemens offre 33 dollars pour chacune des actions de RuggedCom. L’offre constitue une prime de 25,7 % par rapport à la valeur du titre de RuggedCom à la fermeture des marchés boursiers vendredi, qui était de 26,25 dollars.

L’offre d’achat amicale a été approuvée par le conseil d’administration de RuggedCom, société qui se spécialise dans les solutions de communications et de réseaux destinées aux milieux industriels dans des conditions environnementales difficiles, notamment ceux du pétrole et du gaz, des réseaux électriques, du transport et de la défense.

L’offre de Siemens sera transmise par le biais d’une filiale à part entière et devrait être envoyée par la poste au début février 2012. Une circulaire d’offre publique d’achat, la circulaire des administrateurs et les documents pertinents seront postés aux actionnaires conformément aux lois en vigueur.

Si toutes les conditions sont remplies d’ici là, Siemens prévoit entreprendre le rachat des actions de RuggedCom à compter de la mi-mars 2012.

RuggedCom a généré des revenus de 94 millions de dollars américains durant l’exercice 2011 et compte 360 employés. La société possède son siège social à Concord, en Ontario.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, Cliquez ici.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW