SherWeb lance une solution de sauvegarde en ligne pour entreprises


Denis Lalonde - 10/01/2012

Le fournisseur de solutions hébergées SherWeb lance une solution de sauvegarde en ligne pour les données d’entreprises.

La solution, nommée SkyNox, est offerte pour un prix de 3,95 dollars par mois pour un forfait de base de 5 gigaoctets par poste de travail. Chaque gigaoctet supplémentaire requis coûtera quant à lui 0,49 dollar par mois.

La solution permettra aux entreprises de pouvoir récupérer leurs données et poursuivre leurs activités d’affaires en cas de perte ou de catastrophe. Elle ne requiert aucun investissement matériel.

SherWeb précise que les fichiers sauvegardés sont chiffrés en tout temps à l’aide de l’algorithme BlowFish 448-octets.

L’entreprise sherbrookoise, qui compte une centaine d’employés, a terminé au 26e rang de l’édition 2010 du classement Technology Fast 50 de la société Deloitte au Canada avec une croissance des revenus de 937 % sur cinq ans. Les entreprises doivent générer des revenus annuels d’au moins cinq millions de dollars par année pour faire partie du classement.

Fondée en 1998, SherWeb dit compter plus de 20 000 clients regroupant 500 000 utilisateurs dans une centaine de pays. La société offre des services hébergés incluant notamment Microsoft Exchange, Office Communications Server et SharePoint.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW