Sevices de collaboration vidéo mobile : un marché de 500 M$US en 2017


Jean-François Ferland - 21/01/2013

ABI Research estime que le marché des services commerciaux de collaboration vidéo mobile produira des revenus d’environ un demi-milliard de dollars américains dans quatre ans.Vidéo mobile

La firme américaine d’analyse et de recherche ABI Research évalue que 500 millions de travailleurs seront des utilisateurs potentiels des services commerciaux de collaboration vidéo mobile en 2017.

Selon la firme, moins de 2 % de ces 500 millions de personnes pourraient recours des services de communication vidéo à l’aide de téléphones évolués et de tablettes numériques. Toutefois, ce nombre d’utilisateurs serait suffisant pour la production des revenus prévus de 500 millions de dollars américains chez les fournisseurs de services.

ABI Research indique que les services commerciaux de collaboration vidéo mobile procurent le meilleur retour sur investissement pour le soutien des processus d’affaires, par exemple lors de la prestation de services, plutôt que pour les réunions par vidéoconférence.

Dans un document, ABI Research donne quelques exemples d’utilisation des services commerciaux de collaboration vidéo mobile. Par exemple, ils peuvent servir à la présentation d’une maison à des clients par un agent immobilier, à la démonstration d’une pièce défectueuse à un expert par un technicien ou à la capture d’un événement en direct à l’aide d’un téléphone évolué par un journaliste.

Enjeux de croissance

Toutefois, ABI Research reconnaît que le marché des services commerciaux de collaboration vidéo mobile est confronté à certains enjeux.

Notamment, la collaboration vidéo mobile peut avoir une grande valeur pour les employés, mais elle n’est utilisée que peu longtemps aux fins du travail au quotidien. Ainsi, il y a une disparité importante entre le marché des utilisateurs potentiels et le niveau d’adoption des services de la sorte.

Selon ABI Research, la vision peu élaborée des entreprises quant à la façon d’intégrer la collaboration vidéo mobile aux processus d’affaires et l’absence de services et d’infrastructures technologiques pour le stockage, la gestion et l’accès à la vidéo ralentissent aussi la progression de l’adoption de tels services.

De plus, ABI Research indique que des enjeux liés à la vie privée et au respect des lois rendent difficile l’utilisation des services de collaboration vidéo mobile commerciale, par exemple dans le réseau de la santé. Aussi, la firme reconnaît que les images statiques qui sont prises avec des appareils photo sont jugées suffisantes par plusieurs utilisateurs potentiels des services commerciaux de collaboration vidéo mobile.

ABI Research croit que les fournisseurs de services de collaboration vidéo mobile et les fournisseurs de services mobiles de télécommunications doivent établir des forfaits et des tarifications afin de réduire l’écart entre les besoins et l’utilisation potentielle des services commerciaux de communication vidéo mobile.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+