Serveurs ProLiant Gen8 de HP : Emphase sur l’intelligence, la proaction et le soutien service


Jean-François Ferland - 14/02/2012

La huitième génération de serveurs ProLiant de HP intégrera des technologies qui réduiront les tâches administratives et optimiseront l’utilisation des ressources. Des services en ligne, utilisés en interne ou fournis par des partenaires, optimiseront le fonctionnement et préviendront les pannes des serveurs. Mises à jour

LAS VEGAS, NEVADA – Le fabricant de systèmes informatiques HP, dans le cadre de l’événement Global Partners Conference qui est destiné aux revendeurs et aux partenaires commerciaux, a présenté les grandes orientations de la huitième génération (Gen8) de la série de serveurs ProLiant qui sont fondés sur les processeurs de type x86.

Les serveurs ProLiant Gen8, qui seront commercialisés à compter de mars 2012 se caractériseront par une architecture nommée ProActive Insight qui sera fondée sur des fonctions d’intelligence embarquées et sur des services en ligne pour l’optimisation du fonctionnement des centres de données. Cette approche épouse le concept d’infrastructure unifiée (appelé converged infrastructure en anglais) que HP promeut depuis quelques années. Les serveurs feront partie de la catégorie des systèmes basés sur des « standards de l’industrie » – une expression établie par HP même – et seront donc compatibles aux environnements Windows et Linux ainsi qu’aux environnements virtualisés VMware.

Multiples innovations

Les serveurs ProLiant de huitième génération de HP ont été conçus dans le cadre du projet Voyager qui a duré deux ans et requis 300 millions de dollars américains en investissements en recherche et développement de la part de HP. L’entreprise affirme que 900 brevets ont été demandés pour les quelque 150 innovations qui ont été établies dans le cadre de ce projet.

Les innovations émaneraient de suggestions qui auraient été formulées par des utilisateurs de serveurs HP, dans le cadre de milliers d’entretiens qui auraient été réalisés par des partenaires commerciaux.

« Il y a deux ans, nous avons vu un besoin de revoir l’architecture des serveurs basés sur des standards de l’industrie en raison du grand nombre d’opérations effectuées manuellement par les administrateurs, des contraintes énergétiques croissantes et des temps d’arrêt non planifiés pour l’exploitation des serveurs », a déclaré Mark Potter, premier vice-président et directeur général, Serveurs et logiciel, normes de l’industrie chez HP.

« Il s’agit d’un projet audacieux qui pourrait rapporter des bénéfices à chaque partenaire et toucher chacun des leurs clients » a-t-il ajouté, en affirmant que HP souhaitait rien de moins que de redéfinir les centres de données.

Intelligence embarquée

L’architecture ProActive Insight de HP intègre à même les composantes d’un serveur des fonctions d’intelligence qui permettront d’automatiser des processus administratifs. Notamment, une fonction nommée Active Health permettra de résoudre automatiquement des problèmes en fonction de 1 600 paramètres prédéfinis. Aussi, HP a affirmé que la mise à jour des logiciels et des micrologiciels de plusieurs systèmes pourra être effectuée en quelques minutes et « en quelques clics ».

John Gramola, responsable du marketing des systèmes modulaires, Serveurs standards de l’industrie chez HP, a indiqué que la gestion proactive des serveurs ProLiant Gen8 sera fondée sur le système de gestion iLO (Integrated Lights-Out), par le biais d’un processeur secondaire, afin d’offrir le meilleur temps de disponibilité ainsi qu’une performance générale accrue des systèmes.

« Au sein d’une plateforme intégrée, le matériel, le logiciel et le micrologiciel travailleront ensemble pour la première fois, », a indiqué M. Gramola. Il a précisé que les administrateurs de systèmes pourront activer ou désactiver au besoin des fonctions du système Active Health.

Le sous-système de stockage des serveurs ProLiant Gen8 offrira des performances accrues pour la disponibilité de l’information au moyen d’améliorations au niveau de la mémoire cache et de fonctions d’analytique évoluées. D’ailleurs, le fonctionnement de la mémoire cache sera optimisé grâce à l’utilisation d’algorithmes et de semi-conducteurs (ou mémoire flash) ainsi que par l’élimination du recours à une pile.

Aussi, l’écriture miroir des données et l’analyse des charges de travail ont également fait l’objet d’améliorations. HP a affirmé également que l’exploitation de disques durs électroniques (SSD) sera sept fois plus performante que sur d’autres serveurs en raison des améliorations apportées à l’architecture des serveurs ProLiant.

HP a présenté quelques nouveautés au niveau du matériel, comme un mécanisme qui assure l’insertion adéquate d’un microprocesseur ou un chariot à disque rigide qui indique au moyen d’un voyant DEL qu’un disque est utilisé et ne doit pas être retiré.

Aussi, HP a implanté des senseurs partout dans ses serveurs et ses armoires afin de fournir des informations sur l’emplacement, la température et l’utilisation en alimentation de chaque élément au sein d’un centre de données. Ces senseurs serviront notamment à l’optimisation de la gestion de l’alimentation électrique et à la gestion des inventaires.

Jim Ganthier, vice-président responsable du marketing, Serveurs standards de l’industrie chez HP, a indiqué que même les câbles d’alimentation des serveurs ProLiant seront dotés d’intelligence afin d’assurer un bon fonctionnement.

Alors que les unités de distribution du courant d’une armoire interagiront avec les serveurs pour assurer une bonne répartition de la charge électrique, M. Ganthier a indiqué que des discussions avaient cours avec des tiers afin d’inclure des senseurs dans d’autres éléments situés en amont, par exemple dans les prises de courant où sont branchées les armoires.

M. Ganthier a souligné que les serveurs ProLiant utiliseront des composantes essentielles standards, comme les disques durs et le microprocesseur, en assurant que les clients ne seront pas captifs (locked-in) quant à l’évolution de leurs systèmes informatiques. Également, il a indiqué que les serveurs tireront profit d’instructions spéciales contenues dans les microprocesseurs d’Intel afin d’offrir des performances accrues.

Services à distance

D’autre part, l’architecture ProActive Insight sera fondée sur des services en ligne nommés Insight Online qui, par le biais d’un portail Web et de l’infonuagique, permettront à distance d’apporter des modifications aux systèmes afin d’en optimiser le fonctionnement ou de prévenir des pannes.

Certains services de gestion d’Insight Online pourront être utilisés gratuitement en interne par les exploitants de systèmes ProLiant Gen8 au moyen d’une console de gestion. Également, des services de surveillance en temps réel et de soutien à distance seront offerts par des partenaires commerciaux, par le biais du programme de services payants ServiceONE.

« Le soutien à distance et la surveillance en temps réel permettront d’éliminer 50 % des problèmes et de régler plus rapidement le deux tiers des problèmes restants », a affirmé Antonio NeriAntonio Neri, premier vice-président et directeur général, Services technologiques chez HP.

Mary MCcoy, vice-présidente, Services technologiques chez HP, a expliqué qu’en cas de problème des données relatives au fonctionnement d’un système ProLiant Gen8 seront transmises vers des centres d’appels où elles seront analysées. Ensuite, un appel téléphonique ou un courriel portera la situation à l’attention d’un administrateur du système afin qu’il puisse planifier un temps d’arrêt.

Mme McCoy a ajouté que le programme ServiceONE sera identique partout dans le monde pour les partenaires commerciaux de HP. D’ailleurs, l’accroissement du volume de vente de services de cycle de vie et la livraison de services de soutien à distance et de surveillance en temps réel permettra aux partenaires d’obtenir des rabais plus importants de la part de HP.

Quatre formats

HP commercialisera la huitième génération des serveurs ProLiant en quatre formats. Le format tour ProLiant ML sera destiné aux petites et moyennes entreprises et aux bureaux et succursales de grandes organisations, alors que le format lame ProLiant BL sera destiné surtout aux grandes organisations. Le format monté sur bâti ProLiant DL sera destiné aux environnements à haute disponibilité, tandis que le format ProLiant SL sera destiné aux environnements extensibles, d’infonuagique ou Web.

Éléments inconnus

Lors de la présentation des systèmes ProLiant Gen8, HP a fourni plusieurs nombres et pourcentages pour quantifier les avantages que ces nouveaux serveurs apporteront aux organisations qui les utiliseront, que ce soit en matière d’économie d’énergie, d’augmentation de la densité des centres de données, de libéralisation du temps des administrateurs ou d’amélioration des performances de traitement.

Toutefois, HP n’a pas dévoilé d’informations à propos des configurations matérielles des serveurs ProLiant Gen8 qui seront offerts lors de la phase de commercialisation initiale. L’entreprise n’a pas voulu montrer aux représentants des médias ce qui se trouvait sous le capot des systèmes informatiques. Mise à jour Lors d’une session d’information qui a eu lieu le lendemain du dévoilement des serveurs, un porte-parole de HP a indiqué que les serveurs ProLiant Gen8 auront recours aux microprocesseurs Xeon E5 d’Intel.

Également, HP n’a pas indiqué les prix de détail suggéré pour les configurations de base des premiers modèles de serveurs ProLiant Gen8.

Au sujet l’offre de services à distance par le biais du programme ServiceONE, des dirigeants de HP ont indiqué que les services seront offerts dans l’ensemble des marchés desservis par l’entreprise dès la commercialisation des premiers systèmes. Toutefois, ces dirigeants n’ont pu indiquer combien de partenaires canadiens préparaient une offre de services de soutien à distance pour les serveurs ProLiant Gen8. Également, ils n’ont pu confirmer que l’interface de gestion qui sera utilisée par les organisations et par les partenaires commerciaux sera disponible en français dès le début de la commercialisation des services en ligne, mais ils ont souligné les efforts déployés en général par HP pour matière d’adaptation des produits pour les besoins du marché québécois. Mise à jour Lors d’une session d’information qui a eu lieu le lendemain du dévoilement des serveurs, un porte-parole de HP a indiqué que l’interface sera offerte en 19 langues « importantes », dont le français.

Le projet Voyager est le troisième programme de développement que HP ait annoncé en quelques mois. Au début de novembre 2011, le fabricant a annoncé le programme Moonshot, qui vise l’offre au cours du premier semestre de 2012 de serveurs à faible consommation énergétique qui seront fondés sur les microprocesseurs ARM et Atom d’Intel. À la mi-novembre 2011, HP a dévoilé le programme Odyssey qui vise l’offre de systèmes informatiques qui incluront un mélange d’architectures de serveur UNIX et x86 sous une même plateforme.

Les frais de déplacement et de séjour pour ce voyage ont été payés par HP.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+