Sécurité : un retour des pourriels, selon Cisco


Fanny Bourel - 02/02/2017

Les campagnes de pourriels pourraient être reparties en hausse en 2016, selon l’édition 2017 du rapport annuel de Cisco sur la cybersécurité.Illustration de pourriel

Selon des données de Cisco, qui commercialise notamment des produits et des outils technologiques de sécurité informatique, le volume de pourriels aurait retrouvé l’an dernier des niveaux enregistrés en 2010. En 2012, Cisco affirme qu’elle avait enregistré des volumes d’environ 500 pourriels à la seconde. Le chiffre aurait grimpé à 2000 à la seconde en 2014 pour redescendre à 1500 à la seconde en 2015 avant de franchir la barre des 3000 à la seconde en 2016.

Résultat, environ deux courriels professionnels reçus sur trois seraient des pourriels. Pour le fournisseur américain d’outils de sécurité, ce retour en force des pourriels s’expliquerait surtout par l’action de réseaux d’ordinateurs zombies (ou botnets en anglais) comme Necurs.

Selon Cisco, ces pourriels représenteraient une menace pour la sécurité des entreprises. De mars à octobre 2016, le taux de pourriels malveillants aurait été au minimum de 40 %, dépassant les 60 % à certains moments.

Le rapport de Cisco soutient aussi que 75 % des organisations auraient été infectés par des publiciels, c’est-à-dire des programmes que des personnes malintentionnées n’utiliseraient pas seulement pour diffuser de la publicité, mais aussi pour préparer de futures campagnes malveillantes.

Lire aussi :

Des chefs de la sécurité de l’information trop confiants, selon Cisco

Menaces informatiques : les entreprises ne sont pas prêtes, selon Cisco

Sécurité : les pirates informatiques ont l’avantage, selon Cisco




Tags: , , , , , , , , , , , , ,