Sécurité informatique : les fusions ne seraient pas la solution


Dominique Lemoine - 08/04/2014

Les fusions d’entreprises de sécurité des technologies de l’information auraient plusieurs avantages, mais elles ne résoudraient pas les problèmes de sécurité.Illustration du concept de sécurité informatique

Les fusions seraient favorisées par l’abondance de sommes d’argent en circulation qui sont disponibles pour des acquisitions et par la préférence des clients pour des fournisseurs qui vendent des solutions complètes ou des solutions qui couvrent le protocole IP ou l’empilement réseau.

Cependant, des propos rapportés par IT World Canada soutiennent que plusieurs solutions, et non pas une seule solution, sont requises pour la sécurité des données, de l’identité des utilisateurs, de la gestion d’accès, de l’utilisation finale, des serveurs, des réseaux, des nuages informatiques et des appareils mobiles.

« Peu importe le niveau d’enthousiasme que pourra atteindre Wall Street, il n’y aura jamais un seul vendeur qui dominera la pile de services au complet », soutient Richard Stiennon sur SecurityCurrent.com. Il affirme que tout fournisseur ou tout produit proposé qui liera n’importe quel combinaison d’hôte, de réseau et d’application sera un échec de marché.

Par exemple, des acquisitions de coupe-feu ne changeront pas les perceptions des clients sur la réputation d’une firme en tant que fournisseur, principalement, de solutions d’utilisation pour les appareils clients finaux.

La seule solution, de l’avis de M. Stiennon, est la spécialisation des vendeurs pour garder ou se forger une longueur d’avance sur les attaquants.

Lire l’article au complet sur le site de IT World Canada, une publication soeur de Direction informatique (en anglais)




Tags: , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+