Santé : les applis adoptées par le tiers des Canadiens


Fanny Bourel - 20/09/2017

Environ un Canadien sur trois (32 %) consulterait des applis mobiles sur la santé et 24 % des gens surveilleraient leur santé avec des objets connectés.

(Image : Thinkstock)

Par contre, seulement 28 % des personnes ayant des problèmes de santé ont recours aux applications de ce type. 

C’est ce que révèle une étude réalisée par Inforoute Santé du Canada, HEC Montréal et le Cefrio. L’étude serait basée sur un sondage qui aurait été mené auprès de plus de 4 100 adultes.

« Les résultats de l’étude intitulée Diffusion de la santé connectée au Canada peuvent servir de point de départ pour l’établissement d’études sur les applis pour appareils mobiles et les objets connectés, a expliqué, par communiqué, Guy Paré, titulaire de la Chaire de recherche en santé connectée, HEC Montréal. Les conclusions de l’étude peuvent aussi aider la communauté des TI sur la santé à mieux comprendre le marché canadien actuel en vue de déterminer les prochaines étapes que devra franchir l’industrie. »

Sans surprise, l’utilisation d’applications ou d’objets connectés liés à la santé, comme des montres ou des bracelets, grimpe chez les 18-30 ans (41 %), chez les diplômés universitaires (55 %) et chez les personnes dont le revenu familial dépasse les 80 000 dollars (46 %).

Lire aussi :

Application de prévision de l’impact de la météo sur la santé

Une application pour les diabétiques par Mirego

Du financement pour une application d’autodépistage du VIH




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,