Revenus annuels à la baisse chez Bell Aliant


Jean-François Ferland - 07/02/2012

Bell Aliant rapporte des revenus de 2,7 milliards de dollars et un bénéfice net de 322,6 millions de dollars pour son année financière 2011.

Le fournisseur de services de télécommunications Bell Aliant Communications Régionales, qui exploite le fournisseur de services Télébec au Québec, rapporte pour son année financière 2011 des revenus annuels qui sont inférieurs de 1,1 % ou 32,4 millions de dollars aux revenus de 2,8 milliards de dollars qui ont été obtenus lors de l’année financière 2010.

De ces revenus annuels, 1,23 milliard de dollars proviennent des services locaux de voix et des services d’accès au réseau. Ces revenus sont inférieurs de 4,6 % ou 60 millions de dollars aux revenus de 1,29 milliard de dollars qui ont été obtenus en 2010.

Également, 378,3 millions de dollars ont été obtenus de la prestation de services interurbains en 2011, ce qui représente une diminution de 3,8 % ou 15 millions de dollars en comparaison avec les revenus de 393,3 millions de dollars qui ont été produits l’année précédente.

Revenus de données

Les services de données ont rapporté à Bell Aliant un total de 879,6 millions de dollars en revenus en 2011, soit 5,7 % ou 47,7 millions de dollars de plus que les revenus de 831,9 millions de dollars qui ont été obtenus en 2010.

De ces revenus, 488,3 millions de dollars proviennent des services d’accès à Internet. Il s’agit d’une augmentation de 7,4 % ou 33,7 millions de dollars en comparaison avec les revenus de 454,6 millions de dollars qui ont été obtenus l’année précédente.

La prestation de services de télévision par protocole IP a rapporté 45,3 millions de dollars à Bell Aliant en 2010. Ce type de service a rapporté le moins de revenus à l’entreprise en 2011, mais il a toutefois obtenu la plus grande progression des revenus d’année en année, soit 84,1 % ou 20,7 millions de dollars en comparaison avec des revenus de 24,6 millions de dollars en 2010.

Bell Aliant indique qu’elle a obtenu 346 millions de dollars par la prestation d’autres services de données, soit 1,9 % ou 6,7 millions de dollars de moins que les revenus de 352,7 millions de dollars qui ont été produits l’année précédente.

Enfin, la prestation de services sans fil a produit des revenus de 98,3 millions de dollars en 2011, soit 7,7 % ou 7 millions de dollars de plus que les revenus de 91,3 millions de dollars qui ont été obtenus en 2010.

Les autres revenus annuels de Bell Aliant totalisent 180,4 millions de dollars en 2011, soit 6,3 % ou 12,1 millions de dollars de moins que les revenus de 192,5 millions de dollars qui ont été obtenus l’année précédente.

La perte nette qui avait été rapportée par Bell Aliant en 2010 était attribuable en grande partie à des dépréciations d’actifs intangibles qui étaient arrivés à la fin de leur vie utile. Bell Aliant avait procédé à une conversion d’un fonds de revenus à une société par actions.

À la fin de 2011, Bell Aliant comptait 2,6 millions de clients. L’entreprise détenait 1 678 870 clients résidentiels, soit 35 370 clients de moins qu’à la fin de 2010 et 949 905 clients commerciaux, soit 8 437 clients de moins qu’à la fin de l’année précédente.

Données de quatrième trimestre

Pour le quatrième trimestre de son année financière 2011, Bell Aliant rapporte des revenus de 700,6 millions de dollars.

Ces revenus trimestriels sont inférieurs de 2 % ou 14,3 millions de dollars aux revenus de 714,9 millions de dollars qui avaient été produits lors du dernier trimestre de l’année financière précédente.

Bell Aliant rapporte un bénéfice net trimestriel de 84,4 millions de dollars, alors que le trimestre équivalant de l’année financière 2010 de 1,39 milliard de dollars.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+