Réseau Wi-Fi gratuit : un atout commercial sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal


Jean-François Ferland - 19/10/2011

La Société de développement du boulevard Saint-Laurent à Montréal amorce enfin l’exploitation d’un service d’accès à Internet gratuit par le biais d’une infrastructure de réseau Wi-Fi, à l’intention des consommateurs.

La Société de développement du boulevard Saint-Laurent, un organisme qui est voué au développement commercial d’une des artères majeures de la métropole québécoise, offre officiellement depuis le 19 octobre 2011 un accès gratuit à Internet aux consommateurs et aux visiteurs qui fréquentent la Main.

Le long du boulevard, entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Mont-Royal, treize antennes qui appartiennent à la société de développement ont été installées afin d’établir une zone de couverture sur les trottoirs et à l’intérieur des commerces

Antenne réseau Wi-Fi boulevard Saint-Laurent Montréal

Pour l’exploitation d’un réseau sans fil de type Wi-Fi, treize antennes (voir le boîtier blanc sur l’image) ont été installées le long du boulevard Saint-Laurent à Montréal. (Photo : Société de développement du boulevard Saint-Laurent)

et de établissements qui sont situés sur l’artère. Le service d’accès à Internet est fourni par l’entreprise de télécommunications Bell Canada, en vertu d’un contrat dont l’échéance initiale a été établie à l’été 2015. L’accès gratuit est offert à tous pour trente minutes par jour, et en tout temps pour les clients de Bell Canada.

Or, ce projet d’accès gratuit à Internet par l’entremise d’un réseau Wi-Fi sur le boulevard Saint-Laurent avait été annoncé… à l’automne 2008. En janvier 2009, la Société de développement du boulevard Saint-Laurent avait indiqué dans un billet de blogue que les technologies Wi-Fi et Bluetooth (sic) seraient offertes sur l’artère dès l’année même.

Or, le directeur général de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent, Francis Blouin, indique que le projet a été retardé en raison de « divers facteurs ». « Chez Bell Canada, qui fournit la bande passante, le projet a dû franchir plusieurs étapes. De notre côté, l’installation des antennes et des points d’accès a pris plus de temps que prévu », résume M. Blouin, en qualifiant le projet de « chemin de croix d’autorisations ».

Avantage commercial

M. Blouin affirme que l’offre d’un accès sans fil gratuit à Internet au moyen d’un réseau Wi-Fi vise à améliorer l’expérience client des personnes qui fréquenteront le boulevard Saint-Laurent et les commerces qui s’y trouvent. Déjà, plusieurs établissements offraient un accès gratuit à la Toile au moyen de leurs propres réseaux sans fil ou par le biais du projet Île sans fil.

« Il est vrai que de plus en plus de commerces veulent offrir du sans-fil, comme les cafés et les restaurants, mais aussi les salons de coiffure où il y a un certain temps d’attente pour les clients, souligne M. Blouin. Aussi, les touristes qui visitent le boulevard avec leur téléphone intelligent en poche veulent effectuer des recherches à partir du trottoir, par exemple pour trouver l’emplacement du restaurant Chez Schwartz, sans recourir à leur forfait de données.

Le réseau Wi-Fi, qui a fait l’objet d’une période d’essai à l’été 2011, est accessible à l’intérieur des édifices à une profondeur qui varie en fonction de la quantité de béton et de la dimension des fenêtres sur la façade. « Les antennes envoient le signal vers le trottoir [et le sol] – le service n’est pas destiné à un accès à partir du quatrième étage d’un édifice », précise M. Blouin.

Procédure d’accès

Le directeur général de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent explique que l’internaute dont l’appareil détectera le réseau sans fil verra apparaître à l’écran une page d’accueil où on lui demandera s’il est ou non un client de Bell Canada. Si c’est le cas, le client inscrira son numéro de téléphone mobile – qui constituera son nom d’usager sur le réseau sans fil – et recevra un mot de passe par messagerie SMS.

La personne qui n’est pas cliente du fournisseur de services de télécommunications pourra fournir un numéro de téléphone mobile afin de recevoir un mot de passe dans un message SMS, ou bien une adresse de courriel afin qu’on lui achemine un mot de passe. Un accès gratuit au réseau sera établi pour cinq minutes afin que l’usager reçoive le courriel qui contiendra le mot de passe.

Une fois l’accès établi, l’utilisateur verra apparaître à l’écran la version mobile du site Web de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent. Les coordonnées d’authentification pourront être mémorisées par l’appareil technologique de l’utilisateur afin d’automatiser les connexions ultérieures.

L’accès au réseau pourra être réalisé à partir d’un téléphone évolué, d’un appareil multimédia de poche ou bien d’un ordinateur portatif.

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’octobre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+