Research in Motion forcée de prendre une charge de 485M$


Denis Lalonde - 02/12/2011

Research in Motion est forcée de prendre une charge de 485 millions de dollars américains en lien avec la faiblesse des ventes de sa tablette PlayBook.

« Tel que dévoilé précédemment, Research in Motion (RIM) possède un inventaire élevé de tablettes PlayBook. La société est d’avis qu’il lui faudra rehausser ses dépenses en publicité afin d’augmenter les ventes aux utilisateurs », révèle la société dans un communiqué.

RIM soutient que la provision reflète l’environnement actuel et lui permettra d’être plus agressive au niveau des promotions ayant pour objectif de « faciliter l’adoption de la PlayBook à travers le monde. »

L’entreprise affirme qu’elle demeure engagée à poursuivre ses investissements dans l’industrie des tablettes même si divers facteurs l’ont obligée à prendre une charge afin de réduire ses inventaires de PlayBook.

« Les résultats préliminaires des promotions entourant les ventes de PlayBook ont résulté en un accroissement significatif de la demande dans tous les marchés. Nous voulons continuer de grossir la base d’utilisateurs de la tablette et ainsi attirer de plus en plus de développeurs pour accroître le nombre d’applications disponibles », a déclaré la co-président et chef de la direction, Mike Lazaridis.

RIM a récemment abaissé les prix des différents modèles de sa PlayBook de 300 dollars.

Prévisions revues à la baisse

Cette provision ne sera pas sans conséquence sur les résultats financiers de RIM.

Pour le troisième trimestre terminé le 26 novembre, RIM dit avoir livré approximativement 14,1 millions de téléphones intelligents BlackBerry et 150 000 PlayBook.

La société s’attend à des revenus légèrement inférieurs aux prévisions de 5,3 à 5,6 milliards de dollars américains* pour le trimestre, en excluant une charge de 50 millions de dollars liée à une panne de service d’envergure mondiale survenue en octobre.

Pour le troisième trimestre, RIM s’attend à ce que son bénéfice par action soit dans le bas ou dans le milieu de la fourchette des prévisions de 1,20 à 1,40 dollar, en excluant l’impact des éléments non récurrents, notamment les charges de 485 millions et de 50 millions de dollars mentionnées précédemment.

RIM prévient également qu’elle ne sera pas en mesure d’atteindre son objectif de bénéfice par action pour l’ensemble de l’exercice 2011-2012, fixé entre 5,25 et 6 dollars.

Le titre de l’entreprise a terminé la journée sur une baisse de 1,73 dollar canadien (-9,2%) à 17,08 dollars à la Bourse de Toronto.

* Tous les montants sont en dollars américains, sauf indication contraire.

À lire également sur Research in Motion

RIM lance une solution de gestion mobile multiplateforme

Panne des services BlackBerry : un retour à la normale et des excuses de Research in Motion

Panne des services BlackBerry: RIM offrira gratuitement des logiciels et du soutien technique

Panne majeure : recours collectif contre RIM

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW