Repli des résultats trimestriels chez Rogers


Jean-François Ferland - 23/04/2014

Rogers rapporte des revenus de 3,02 milliards de dollars pour le premier trimestre de son année financière 2014.Logo de Rogers Communications

Le conglomérat canadien Rogers Communications, qui œuvre dans les industries des télécommunications et de l’édition, fait état de revenus trimestriels qui sont inférieurs d’environ 0,2 % ou 7 millions de dollars aux revenus de 3,027 milliards de dollars qui avaient été obtenus lors du premier trimestre de son année financière 2013.

Parmi les revenus trimestriels de Rogers, 1,72 milliard de dollars sont liés à la prestation de services sans fil. Ces activités ont rapporté à l’entreprise 23 millions de dollars de moins qu’au premier trimestre de son année financière précédente. La prestation de services de câblodistribution a rapporté 860 millions de dollars, soit un million de dollars de moins qu’au terme du trimestre correspondant de l’année financière 2013.

Rogers Communications indique que la fourniture de solutions d’affaires a rapporté 94 millions de dollars en revenus, soit un million de dollars de plus qu’au premier trimestre de son année précédente. Les activités dans le secteur des médias ont permis à l’entreprise d’obtenir des revenus de 367 millions de dollars, soit 25 millions de dollars de plus qu’au trimestre correspondant de son année financière 2013.

Pour le trimestre financier de Rogers Communications qui a pris fin le 31 mars 2014, les coûts d’exploitation de 1,86 milliard de dollars sont inférieurs d’année en année.

Rogers Communications rapporte un bénéfice net trimestriel de 307 millions de dollars, soit 13 % de moins que le bénéfice net de 353 millions de dollars qui avait été obtenu lors du premier trimestre de son année financière précédente.

Durant le trimestre, Rogers Communications a obtenu de nouvelles licences de spectre d’ondes qui serviront à l’exploitation de réseaux mobiles. Ces licences ont été obtenues lors d’enchères qui ont été tenues par Industrie Canada.

D’autre part, durant le trimestre, Industrie Canada a bloqué un transfert de licences de spectre d’ondes de l’entreprise américaine NexWave à Inukshuk, une coentreprise  de Rogers Communications et Bell Canada qui exploite un réseau sans fil à large bande pour la prestation de services sans fil à des communautés rurales et éloignées au Canada.

Par ailleurs, durant cette période, Rogers Communications a publié l’édition 2014 de son  Rapport sur l’innovation, qui a été réalisé par la firme Harris-Decima. Selon ce rapport, le tiers des Québécois pensent que la communication virtuelle remplacera les interactions face à face d’ici les cinq prochaines années.




Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+