Rémunération du personnel en informatique : avantage au secteur public


Jean-François Ferland - 07/02/2013

Les salaires pour certains emplois en TI étaient semblables dans le privé et le public en 2011, mais le secteur public se démarquait en matière de rémunération globale, indique l’Institut de la statistique du Québec.

L’Institut de la statistique du Québec, un organisme du gouvernement provincial, a comparé la rémunération du personnel en informatique dans les secteurs public et privé en 2011 à partir des résultats de l’Enquête sur la rémunération globale (ERG) au Québec, qui a été produite en interne. L’Institut a effectué deux comparaisons à l’aide des données qui ont trait au personnel qui occupent certains emplois en informatique dans des organisations de 200 employés et plus dans le secteur privé, l’administration québécoise, l’administration municipale et fédérale, les universités, les organisations publiques de compétence fédérale au Québec, etc.

La première comparaison porte sur cinq emplois, soit ceux de gestionnaire des systèmes informatiques, de professionnel en informatique, d’ingénieur et concepteur en logiciel, de programmeur et développeur en médias interactifs et de personnel technique en informatique. En 2011, environ 43 070 personnes occupaient des emplois dans les organisations québécoises qui sont couvertes par l’exercice de comparaison.

L’Institut de la statistique du Québec constate que les gestionnaires des systèmes informatiques avaient des salaires similaires dans le public (53,64 dollars l’heure) et dans le privé (54,78 dollars l’heure). Les professionnels en informatique avaient également des salaires similaires dans le public (38,43 dollars l’heure) et dans le privé (37,60 dollars l’heure).

Les ingénieurs et concepteurs de logiciel avaient un meilleur salaire dans le public (44,15 dollars l’heure) que dans le privé (41 dollars l’heure) tout comme le personnel technique (27,05 dollars de l’heure dans le public et 25,99 dollars de l’heure dans le privé. Les programmeurs et développeurs en médias interactifs avaient un salaire de 33,60 dollars l’heure dans le privé, mais il n’y avait pas de données de salaire ni de rémunération pour cet emploi dans la fonction publique dans l’étude, puisque l’information était qualifiée de « confidentielle ».

Or, lorsque les heures de présence au travail et les avantages sociaux sont pris en considération, la plupart des types d’emplois dans le secteur public avaient une rémunération globale qui est supérieure aux types d’emplois dans le privé.

Les gestionnaires des systèmes informatiques avaient une rémunération globale moyenne de 83,07 dollars l’heure dans le public, contre 74,78 dollars l’heure dans le privé. Les professionnels de l’informatique avaient une rémunération moyenne de 58,63 dollars de l’heure dans le public et de 51,50 dollars l’heure dans le privé. Le personnel technique avait une rémunération globale moyenne de 40,28 dollars de l’heure dans le public et de 36,58 dollars l’heure dans le privé.

C’est l’emploi d’ingénieur et de concepteur en logiciel qui faisait l’objet du plus grand écart entre les secteurs public et privé en matière de rémunération globale, soit 73,04 dollars de l’heure dans le public et 55,28 dollars de l’heure dans le privé. L’écart était de 17,76 dollars l’heure entre les deux secteurs.

L’emploi de programmeur et développeur en médias interactifs avait une rémunération globale de 44,95 dollars l’heure dans le privé, mais aucune donnée n’était fournie pour ce type d’emploi dans le secteur public.

L’Institut de la statistique du Québec note que l’étendue salariale, soit l’écart entre le salaire le plus bas et le salaire le plus élevé, était légèrement plus grande dans le secteur privé que dans le public. Toutefois, la situation était inverse lorsqu’il était question de l’étendue de la rémunération globale.

Comparaison des niveaux d’emploi

D’autre part, l’Institut de la statistique du Québec a comparé les salaires et la rémunération globale pour des emplois repères de professionnels en informatique et de techniciens en informatique. Ces emplois sont définis chacun en fonction de trois niveaux, soit le niveau « d’entrée et d’apprentissage », le niveau « de fonctionnement autonome » et le niveau « de chef d’équipe/expert ».

Dans les six emplois repères, les écarts de salaire entre les secteurs public et privé étaient peu prononcés. Pour les professionnels en informatique, la moyenne de salaire était de 38,23 dollars l’heure dans le public et de 38,42 dollars l’heure dans le privé.

Les niveaux de chef d’équipe/expert avaient les plus grands écarts de salaire entre le public et le privé, mais dans les deux cas l’avantage était au secteur privé. Chez les professionnels en informatique, le salaire horaire moyen était de 46,55 dollars l’heure dans le privé et 43,99 dollars l’heure dans le public. Chez les techniciens en informatique, le salaire horaire moyen était de 33,42 dollars l’heure dans le privé et 28,60 dollars l’heure dans le public.

En matière de rémunération globale, tous les emplois étaient plus avantageux dans le secteur public que dans le secteur privé, à l’exception de l’emploi de technicien en informatique de niveau de chef d’équipe/expert (45,60 dollars l’heure dans le privé et 41,80 dollars l’heure dans le public).

Enfin, l’Institut de la statistique du Québec constate que l’étendue des salaires et l’étendue de la rémunération globale étaient plus grandes dans le privé que dans le public, tant chez les techniciens que les professionnels.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+