Réalité augmentée et commerce local attirent l’attention au marathon de Polytechnique


Dominique Lemoine - 07/02/2017

Des applications de réalité augmentée, commerce de proximité, propreté urbaine et sécurité publique se sont distinguées au marathon de programmation de Polytechnique Montréal.Illustration du concept de programmation ou d'un programmeur

Une application qui mise sur la réalité augmentée, le quiz historique et la position géographique a reçu le premier prix de ce marathon de programmation. Ce dernier aurait rassemblé pour 24 heures environ 300 développeurs et programmeurs en informatique sous le thème des villes connectées, ainsi que généré la conception de 44 créations.

L’application Vive 3?5 a été conçue par quatre étudiants du Cégep de Sherbrooke, de l’Université de Sherbrooke et de HEC Montréal. Elle permettrait de « faire découvrir les secrets de Montréal » aux citoyens et aux touristes.

En deuxième position, l’application Montreal Vibes suggèrerait des commerces aux utilisateurs en fonction de leur position géographique, du moment de la journée et de leurs critères.

Cette application est le fruit du travail de quatre étudiants en génie logiciel de Polytechnique Montréal. Sa monétisation grâce à des partenariats avec des cafés, des bars et des restaurants serait déjà envisagée.

En troisième position, l’application Mon parc viserait à « encourager les habitants à s’impliquer davantage dans la vie de leurs espaces verts en évaluant la propreté de ceux-ci ainsi que le nombre d’activités culturelles et sportives qui y sont offertes ». Un système d’alerte serait inclus pour suggérer à l’administration municipale d’entretenir les lieux.

Cette application aussi aurait été produite par des étudiants en génie logiciel et génie informatique de Polytechnique Montréal.

Une quatrième position imprévue aurait été décernée à l’application Safe Watch, qui aurait été réalisée par des étudiants du Collège Jean-De-Brébeuf et du Cégep de St-Jérôme. Elle viserait « à détecter des mouvements suspects par le biais de caméras déjà installées sur la voie publique » et à « avertir une personne-ressource ou un poste de police si une menace est avérée ».

Lire aussi :

Tourisme numérique : application de Montréal pour déambuler à Paris

Le tsunami Pokémon Go et son potentiel pour les commerces

Montréal donne accès à ses caméras de circulation




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+