Réalisation d’une enquête canadienne sur les systèmes embarqués


Jean-François Ferland - 17/05/2011

L’Alliance canadienne des technologies avancées amorce la réalisation d’une étude en trois phases sur l’industrie des systèmes embarqués au Canada.

L’Alliance canadienne des technologies avancées (Alliance CATA), un organisme de promotion de l’industrie des technologies de pointe, réalisera au cours des prochains mois un sondage au sein de l’industrie canadienne des systèmes embarqués, des études de cas ainsi que des ateliers impliquant des fournisseurs et des utilisateurs de ces systèmes informatiques.

Un système embarqué est un système informatique autonome qui remplit toujours la même série de fonctions à précises l’intérieur d’un produit.

Quatre organismes industriels québécois, soit l’Association des manufacturiers en électronique de Québec, le Regroupement des industries électroniques du Québec, le Regroupement des équipementiers en automatisation industrielle et le Consortium des industries des microtechnologies du Québec (MicroTeq10), collaboreront à l’étude.

Jean-Guy Rens, le vice-président principal à l’Alliance CATA, indique que la majeure partie des investissements effectués dans le secteur des systèmes et des logiciels embarqués au Canada est réalisée dans les industries de l’automobile, de l’aérospatiale et des technologies avancées, comme les équipements de télécommunications et les appareils médicaux.

« L’industrie des systèmes embarqués est née dans les années 60 chez les utilisateurs créateurs, dans la défense et l’aérospatiale, afin d’automatiser le plus possible de choses dans les satellites et les navettes. Ce qui est nouveau depuis une dizaine d’années, c’est que des fabricants se spécialisent dans la conception et la production de systèmes génériques. », explique-t-il.

M. Rens souligne que les systèmes embarqués sont utilisés dans divers secteurs industriels, comme ceux des produits de consommation (notamment au sein d’appareils électroménagers), du transport, de la vidéosurveillance et du jeu vidéo de hasard. Également, des systèmes embarqués sont utilisés sur les chaînes de montage dans le cadre des phases de test et de contrôle de la qualité.

« Au cours des dix prochaines années, de plus en plus de fabricants d’équipement chercheront à intégrer des systèmes embarqués pour obtenir un avantage compétitif », indique M. Rens.

Outre l’interrogation des fabricants de systèmes embarqués quant à leurs intentions de développement des marchés, l’étude visera à mettre en présence des utilisateurs et des fabricants de tels systèmes par le biais d’ateliers qui devraient être réalisés au Québec et en Ontario.

« Plusieurs pensent que les systèmes embarqués viennent tous de Taiwan, des États-Unis ou de l’Allemagne. Or, ils ne savent pas qu’il peut y avoir des fabricants de systèmes dans leur région ou même au coin de la rue », dit M. Rens.

Les fabricants et les utilisateurs de systèmes embarqués qui désirent participer à l’étude peuvent manifester leur intérêt auprès de l’Alliance CATA par le biais du courriel.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+