Publicité trompeuse : Telus devra rembourser 7,34 M$


Fanny Bourel - 05/01/2016

Épinglée par le Bureau de la concurrence, Telus devra verser un total d’environ 7,34 millions de dollars à d’actuels et anciens clients.Logo de TELUS

Les deux parties ont conclu cette entente suite à une enquête lancée, en 2012, sur Telus mais aussi sur Rogers, sur Bell et sur l’Association canadienne des télécommunications sans fil.

Le Bureau de la concurrence reproche à Telus des déclarations fausses ou trompeuses dans ses publicités au sujet de la messagerie texte payante. Telus aurait facilité l’ajout de frais par des tierces parties sur les factures de téléphone sans fil de ses clients pour des services de messagerie texte payante, comme des quiz et des sonneries d’appel, que ses clients n’avaient pas l’intention d’acheter et qu’ils n’avaient pas accepté de payer.

C’est la plus importante somme obtenue jusqu’à présent par le Bureau de la concurrence dans le cadre d’une entente.

Les remboursements s’appliqueront aux clients de Telus, de Telus Mobilité et de Koodo ayant payé des frais de messagerie texte entre 2011 et 2013.

Telus devra également mettre en œuvre une campagne de sensibilisation aux manières d’éviter les frais de sans fil non désirés.

L’entreprise devra aussi donner 250 000 dollars à Éducaloi, un OBNL dont la mission est d’aider le grand public à comprendre ses droits, ses responsabilités et la loi, ainsi qu’à deux universités canadiennes afin de soutenir des travaux de recherche portant sur les droits des citoyens et l’éducation des consommateurs de services sans fil.

Lire aussi:

Bell tapé sur les doigts pour des évaluations en ligne maison

Apple dans l’eau chaude au Canada

« Pare-feu administratifs » entre BCE, Rogers et Glentel




Tags: , , , , , , , , , , , , ,