Protéger les données privées sans nuire à l’innovation


Dominique Lemoine - 10/06/2014

Un document d’information soutient que les entreprises peuvent à la fois bénéficier des informations tirées de l’analytique des mégadonnées et protéger les renseignements personnels utilisés.Illustration du concept de la vie privée ou de la sécurité

Le document d’information « Achieving Big Data Innovation Without Compromising Privacy », qui a été publié conjointement par la commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario, Ann Cavoukian, et par les experts Beth Dewitt et David Stewart de Deloitte, dit que le déploiement de stratégies de protection de la vie privée dans la gestion des mégadonnées peut être fructueux.

« À mesure que l’analytique de données progresse et que les ensembles de données sont de plus en plus vastes, le risque augmente aussi que de nouveaux liens soient établis entre des renseignements personnels apparemment non identifiables, ce qui peut permettre aux processeurs de données d’identifier des personnes, en dévoilant leur mode de vie, leurs habitudes de consommation et bien plus encore », affirment les auteurs.

Cependant, selon les auteurs, cette nouvelle capacité ne nécessite pas de sacrifier l’innovation au nom de la confidentialité, ou à l’inverse de sacrifier la confidentialité au nom de l’innovation. Plutôt, « grâce à une planification soigneuse et à l’application des techniques de protection de la vie privée, on peut parvenir à une solution doublement gagnante », proposent les auteurs.

Le document d’information suggère ainsi trois stratégies pour le déploiement des mégadonnées, qui sont la minimisation et la dépersonnalisation des données, de même que l’utilisation de contrôles d’accès.




Tags: , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+