Protection des données : un an pour se conformer à l’Union européenne


Fanny Bourel - 09/05/2017

Dans un an, le Règlement général sur la protection des données (RGPD), adopté en 2016 par l’Union Européenne, entrera en vigueur.Illustration du concept de sécurité informatique

Selon la firme de recherche Gartner, plus de la moitié des entreprises affectées par le RGPD ne seront pas en mesure de le respecter d’ici le 25 mai 2018, date à laquelle il sera effectif.

« Le RGPD ne va pas seulement affecter les organisations basées en Europe mais aussi de nombreux gestionnaires de données à l’extérieur de l’Union Européenne », a déclaré, par communiqué, Bart Willemsen, directeur de recherche pour Gartner.

Le RGPD viserait notamment à harmoniser la législation sur les données personnelles à travers l’Europe, à protéger les données personnelles des citoyens de l’Union Européenne et à changer la manière dont les organisations agissent avec les données personnelles des résidents de l’Union Européenne, que les organisations soient installées en Europe ou ailleurs dans le monde.

Pour éviter d’avoir à payer des amendes, Gartner rappelle aux entreprises concernées que nombre d’entre elles doivent nommer un chef de la protection des données. Elles devront aussi pouvoir rendre des comptes par rapport à la manière dont elles traitent les données, ainsi que faire preuve de transparence.

Se contenter d’un consentement implicite de l’utilisateur quant au traitement de ses données ne sera plus suffisant. Les entreprises devront mettre en place des moyens permettant aux utilisateurs d’exprimer clairement leur consentement.

Le RGPD prévoit également une extension des droits des citoyens européens, incluant un droit à l’oubli et à être informé en cas de piratage de données.

Lire aussi :

Fin complète des frais d’itinérance en Europe?

Identification de tendances opportunes par CGI

CGI impliquée dans la production de l’information de l’Union européenne




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,