Protection des données : des consommateurs préoccupés mais pas découragés


Fanny Bourel - 14/03/2016

Les récentes attaques informatiques subies par certaines enseignes et organisations gouvernementales n’inquièteraient pas outre mesure le grand public, d’après un sondage international réalisé par SAS.Illustration du concept de sécurité des données ou des centres de données

Selon les données recueillies par cette multinationale spécialisée en logiciels d’analyse d’affaires, 63 % des 4 400 répondants estiment que les actes de piratage et de violation des données ont accru leurs inquiétudes en matière de confidentialité et de protection des données. Cependant, ce chiffre est en baisse de six points par rapport au sondage similaire effectué en 2014.

De plus, ce souci de la sécurité ne dissuaderait pas les consommateurs d’être actifs en ligne, sauf en ce qui concerne le paiement en ligne. Seulement 28 % des répondants canadiens auraient indiqué les utiliser, avant tout en raison de craintes liées à la cybersécurité.

Au Canada, les consommateurs seraient 64 % à se soucier de l’utilisation de leurs données personnelles par les entreprises, 24 % à se sentir totalement impuissants à ce sujet et 13 % à croire qu’ils exercent un contrôle total sur leurs renseignements.

Les plus préoccupés par la sécurité de leurs données personnelles seraient les femmes, les gens de plus de 40 ans, les plus aisés et les plus susceptibles de naviguer en ligne, notamment grâce à leur téléphone « intelligent ».

Pourtant, ces inquiétudes ne les empêcheraient ni d’accepter de partager leurs données personnelles avec des entreprises ni de s’abstenir de s’informer sur leurs pratiques en matière de confidentialité. Alors que seulement 13 % des répondants sont confiants quant à la sécurité des informations communiquées aux entreprises, une majorité d’entre eux se disent prêts à donner leur adresse courriel (72 %), ainsi que leur nom (60 %), pour recevoir des coupons et rabais personnalisés. Seulement 13 % des personnes interrogées affirment qu’il est très probable qu’elles lisent les termes des ententes de confidentialité avant d’en accepter les conditions pour télécharger un logiciel ou effectuer un achat.

Lire aussi:

Propositions pour moderniser la protection des renseignements personnels au fédéral

Des Canadiens craignent de perdre le contrôle sur leurs renseignements

Renseignements personnels : Google Play et App Store interpellés




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,