Progressions dans l’industrie canadienne de la distribution par câble et par satellite en 2012


Jean-François Ferland - 09/04/2013

Les revenus des fournisseurs auraient augmenté de 4,2 % et que le nombre total d’abonnés aux services aurait augmenté de 1 % en comparaison avec 2011, selon le CRTC.antenne_satellite

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), un organisme de réglementation du gouvernement fédéral, indique que les entreprises de l’industrie de la distribution par câble et par satellite auraient atteint 14,1 milliards de dollars en 2012. En 2011, les revenus de ces entreprises auraient été de 13,5 milliards de dollars.

Les câblodistributeurs auraient produit des revenus cumulatifs de 11,6 milliards de dollars, soit 5,7 % de plus que les revenus de 11 milliards qui ont été produits en 2011. Cette hausse des revenus est attribuable en partie à la prestation de services d’accès à Internet et de services de téléphonie.

Selon le CRTC, il y aurait eu 8,7 millions d’abonnés aux services de télévision de base des entreprises de distribution par câble au Canada en 2012, soit 2 % de plus qu’en 2011. L’abonnement à un service de télévision par câble est généralement un prérequis pour l’obtention d’un rabais pour un service d’accès à Internet ou un service de téléphonie. Le CRTC ne précise pas le nombre d’abonnés à ces services au sein de câblodistributeurs canadiens en 2012 dans son communiqué.

Chez les distributeurs par satellite, les revenus de 2,5 milliards de dollars des fournisseurs en 2012 seraient inférieurs de 2 % aux revenus qui avaient été comptabilisés en 2011. Le nombre d’abonnés aux services de distribution par satellite serait également en baisse de 1,8 % d’année en année. En 2012, 2,8 millions de personnes auraient été abonnées aux services de ces entreprises.

Le CRTC, dans son communiqué, me mentionne pas les services d’accès à Internet ni les services de téléphonie parmi les sources de revenus de distributeurs par satellite. Ces services sont relativement peu utilisés par les consommateurs, sauf dans les régions du Canada où les réseaux filaires à large bande ne sont pas déployés.

Soulignons au passage que des fournisseurs de services de télécommunications par satellite ont amorcé récemment la commercialisation de services d’accès à Internet à large bande au Canada, ce qui pourrait avoir des impacts négatifs auprès des fournisseurs de services de distribution par satellite.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+